AccueilActualités informatiqueMacTracker : Quel Mac ai-je et si oui, combien ?

MacTracker : Quel Mac ai-je et si oui, combien ?

La désignation des appareils techniques est un sujet qui divise les esprits. On peut reprocher beaucoup de choses aux producteurs de matériel informatique qui appellent leurs appareils « XNT-1847SLWX » ou autre : Un manque d’imagination ou un manque de sens du marketing, par exemple. Mais de telles désignations ont un avantage pour la clientèle : après tout, les consommateurs savent ainsi immédiatement à quel ordinateur portable ou à quel smartphone ils ont affaire lorsqu’il s’agit de réparations, de pièces de rechange ou de mise à niveau. Mais que fait-on dans l’entreprise au logo en forme de pomme, où de nombreux appareils semblent porter quasiment le même nom ? Un logiciel peut y remédier.

Sommaire

Les appareils Apple portent presque toujours le même nom. Si l’on a de la chance, la génération est indiquée entre parenthèses ou après le nom – par exemple iPhone 11 ou iPhone 13. Pour les Mac, il n’y a pratiquement pas de différences, raison pour laquelle les observateurs ont décidé d’utiliser des mots monstrueux comme « MacBook Pro M1 Pro ». Et même ces indications n’aident pas vraiment les personnes qui souhaitent mettre à niveau la mémoire vive (si cela est possible), vérifier la prise en charge du système d’exploitation de leur appareil ou acheter un appareil Apple d’occasion.

Mais depuis plus de 20 ans, il existe une solution à ce problème : la base de données MacTracker du développeur Ian Page. Le Canadien y place chaque nouvel appareil d’Apple avec, si possible, toutes les données techniques, les informations de référence et les informations sur l’état du support. L’accès est gratuit via une application iOS et iPadOS, et bien sûr aussi sur Mac.

L’application disponible en anglais est également livrée avec la possibilité de garder un œil sur son propre parc d’appareils Apple. Le matériel domestique peut être enregistré dans l’application sous « My Models ». Mactracker est en outre devenu depuis longtemps une mine d’informations historiques : Dans la base de données, il ne manque par exemple ni le PDA Apple Newton du début des années 1990, ni l’ordinateur original Apple I de 1976.

Dans la dernière version de l’application, les AirTags ont bien sûr été ajoutés, ce qui montre que Page se préoccupe aussi des accessoires. Par ailleurs, la base de données MacTracker dispose d’informations sur les réparations comme le statut « Vintage » ou « Obsolete », dont Apple dépend pour savoir si des pièces de rechange sont encore disponibles et/ou si des services de réparation sont proposés. Les versions actuelles de macOS, iOS et iPadOS ainsi que le support sont également mis à jour. (avec du matériel de la dpa)

Plus d'articles