AccueilActualités informatiqueMcAfee et FireEye fusionnent sous la marque "Trellix"

McAfee et FireEye fusionnent sous la marque « Trellix »

Selon son dernier communiqué de presse, Symphony Technology Group (STG), actuel propriétaire de la gamme de produits McAfee pour entreprises, a décidé de fusionner McAfee avec la société FireEye qu’il possède également depuis l’année dernière. L’entreprise fusionnée se présentera dès à présent sous le nom de Trellix (une allusion au terme anglais désignant un treillis, « trellis »). Grâce à cette fusion, Trellix comptera dès le départ environ 40.000 clients commerciaux et gouvernementaux.

Sommaire

L’entreprise McAfee a été fondée en 1987 sous le nom de McAfee Associates et a été présente sur le marché sous les formes les plus diverses jusqu’à aujourd’hui. L’histoire de l’entreprise a été mouvementée, tout comme celle de son fondateur John McAfee. Celui-ci a quitté l’entreprise dès 1994 et, près de deux décennies plus tard, en 2013, il s’est moqué des mauvaises routines de désinstallation des produits de son ancienne entreprise dans une vidéo qu’il a tournée lui-même sur YouTube – après avoir été recherché l’année précédente au Belize dans le cadre d’une enquête pour meurtre et être passé temporairement dans la clandestinité.

En 2011, l’entreprise a été rachetée par Intel. En 2014, il était prévu de faire disparaître le nom en le rebaptisant « Intel Security » – sans doute pour ne plus associer le produit à John McAfee et à sa réputation douteuse. Inversement, on sait que John McAfee se réjouissait que le « pire logiciel de la planète » ne porte plus son nom à l’avenir. Ce changement de nom n’a toutefois jamais vraiment réussi – finalement, l’entreprise est redevenue une entreprise indépendante en 2017 sous le nom de McAfee.

Au début de l’année 2021, il a été annoncé que la gamme de produits pour entreprises de McAfee serait vendue à STG. Cette vente a eu lieu fin juillet 2021, environ un mois après le suicide en prison de John McAfee, qui avait entre-temps été emprisonné en Espagne pour suspicion d’évasion fiscale et qui risquait d’être expulsé vers les États-Unis.

On ne peut que spéculer sur le fait de savoir si la nouvelle tentative de se débarrasser de l’ancien nom a pour but premier d’éliminer un nom « brûlé ». Les produits grand public devraient toutefois continuer à être commercialisés par la société McAfee sous son nom de marque établi. Le nom ne disparaît donc pas tout à fait du marché.

Plus d'articles