AccueilActualités informatiqueMémoire rémanente : Weebit Nano présente ses premières puces avec RAM résistive

Mémoire rémanente : Weebit Nano présente ses premières puces avec RAM résistive

Le développeur de ReRAM Weebit Nano Ltd. peut présenter ses premières puces de démonstration. La fonderie de la start-up israélienne a livré en décembre les premières tranches de SoC (Systems-on-Chip) contenant son module ReRAM (Resistive Random-Access Memory) embarqué. La ReRAM est une mémoire non volatile dans laquelle sont implémentées des opérations logiques de base et qui peut effectuer des tâches de calcul.

ReRAM réunit ainsi non seulement la mémoire de travail et la mémoire de masse, mais aussi la mémoire et le processeur, permettant ainsi un calcul en mémoire au-delà de l’architecture informatique de von Neumann. La RAM doit son nom de résistive à son mode de fonctionnement : Les cellules de mémoire, composées d’un transistor et d’une résistance, stockent leurs informations en modifiant la résistance électrique d’une substance faiblement conductrice.

Le module ReRAM embarqué de Weebit Nano se compose d’une matrice ReRAM de 128 koctets, de la logique de commande, d’un décodeur, des éléments de communication d’entrée/sortie et du code de correction d’erreur (ECC). Un circuit intelligent analogique et numérique doit en outre améliorer les paramètres techniques de la matrice de mémoire, comme la vitesse, la rétention et l’endurance. Un compilateur ReRAM est également en cours d’élaboration.

Le SoC de démonstration lui-même comprend, outre le module ReRAM, un MCU RISC-V (Microcontroller Unit), des interfaces système, de la SRAM et des périphériques. Les puces maintenant terminées doivent servir aux tests, à la caractérisation et à l’évaluation par des clients potentiels. Elles seront également utilisées pour le processus de qualification dans l’usine américaine de SkyWater Technology, qui produira les puces ReRAM embarquées en série.

Plus d'articles