AccueilActualités informatiqueMicron, fabricant de mémoires : la RAM DDR5 restera une denrée rare...

Micron, fabricant de mémoires : la RAM DDR5 restera une denrée rare en 2022

Le fabricant de mémoires Micron a annoncé ses résultats financiers pour le premier trimestre fiscal 2022, qui s’est terminé le 02 décembre 2021. Dans ce cadre, le président de l’entreprise, Sanjay Mehrotra, a déclaré que la pénurie de mémoire vive DDR5 persisterait au cours des prochains mois. La situation devrait certes s’améliorer au cours de l’année 2022, mais une pénurie subsistera.

Ainsi, à l’annonce des résultats financiers, on peut lire : « Dans l’ensemble de l’industrie des PC, la demande de produits DDR5 dépasse significativement l’offre, car les goulets d’étranglement dans les composants non-mémoires affectent la capacité des fabricants de mémoire à produire des modules DDR5. Nous nous attendons à ce que ces goulets d’étranglement s’atténuent d’ici 2022, de sorte que la part de la RAM DDR5 atteindra un niveau significatif au cours du second semestre de l’année civile 2022 ».

Contrairement à la DDR4, les barres DDR5 utilisent leurs propres circuits de gestion de l’alimentation (PMIC) pour générer les tensions nécessaires. Les PMIC de toutes sortes sont une denrée rare depuis 2020 : lorsqu’on parle de pénurie mondiale de puces, on fait souvent référence à ces petits composants qui coûtent en fait quelques centimes, mais qui ne sont désormais plus produits en quantité suffisante.

Sommaire

Micron a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 7,7 milliards de dollars et un bénéfice de 2,3 milliards de dollars au premier trimestre fiscal 2022. En comparaison avec l’année précédente, le chiffre d’affaires a augmenté de 33% et le bénéfice a presque triplé (T1/21 : 5,8 milliards de dollars de chiffre d’affaires, 803 millions de dollars de bénéfice). Par rapport au trimestre précédent, le chiffre d’affaires et le bénéfice ont diminué respectivement de 7 et 15 %.

Lire aussi

L’entreprise attribue cette situation aux fabricants de PC et de serveurs qui ont réduit leurs stocks au cours des derniers mois. De plus, les prix de vente moyens des composants DRAM et des puces NAND-Flash pour SSD ont baissé. Micron a réalisé 73 % de son chiffre d’affaires avec la DRAM et 24 % avec la flash NAND. Micron est le troisième fabricant mondial de mémoires, derrière Samsung et SK Hynix pour les DRAM et derrière Samsung et Kioxia (anciennement Toshiba Memory) pour les NAND-Flash. Selon ses propres estimations, la demande en PC de bureau et en ordinateurs portables devrait rester stable en 2022.

Plus d'articles