AccueilActualités informatiqueMicroservices : Kong Gateway 2.6 et nouveau partenariat avec Styra

Microservices : Kong Gateway 2.6 et nouveau partenariat avec Styra

Kong et Styra ont annoncé leur nouveau partenariat. Il a pour but d’aider à sécuriser les applications « cloud-native » grâce à un contrôle du trafic dynamique et basé sur des politiques. Kong est connu comme le créateur de plusieurs applications open source telles que Kong Gateway et la maille de service Kuma. Styra a fondé l’Open Policy Agent (OPA), conçu comme un moteur de politique polyvalent.

Sommaire

Dans le cadre de ce partenariat, le service d’autorisation déclarative (DAS) de Styra est désormais intégré au maillage de services d’entreprise Kong Mesh, basé à Kuma. Styra DAS fournit un plan de contrôle pour l’Open Policy Agent (OPA), autrefois développé par Styra et désormais un projet mature de la Cloud Native Computing Foundation (CNCF).

La combinaison de Kong Mesh et de Styra DAS vise notamment à accélérer le processus de développement et à réduire les risques en assurant un contrôle fin des flux de trafic. Par exemple, il est dit que la gestion du trafic basée sur des politiques permet d’augmenter la fiabilité des applications, et que les frais généraux d’exploitation sont réduits grâce à l’utilisation d’un contrôle automatisé basé sur des politiques en tant que codes sur des mailles de services multiples.

« Styra et Kong sont tous deux convaincus que les microservices sont l’avenir du développement d’applications, et que le contrôle de ces services est essentiel pour la performance et la sécurité », a déclaré Tim Hinrichs, CTO de Styra, dans le communiqué de presse commun des deux sociétés.

L’intégration avec Kong Mesh est actuellement disponible pour les utilisateurs de Styra DAS Free ainsi que de DAS Enterprise. Le communiqué de presse contient des informations détaillées sur ce nouveau partenariat.

La version 2.6 de la passerelle API open source Kong Gateway a également été publiée. Il apporte de nouvelles fonctionnalités pour améliorer les performances, notamment une réduction de la lecture inutile de ngx.var. Le chargement des variables au moyen d’indices devrait maintenant se faire plus rapidement, et un inutile get_phase-dans l’équilibreur n’est plus nécessaire. Les performances de Kong Gateway 2.6 auraient été sensiblement améliorées par rapport à la version précédente, qui a introduit de nouveaux tests de performance : Le nombre moyen de demandes par seconde aurait augmenté de 12 % et la latence moyenne aurait diminué de 2 millisecondes à 1,25 milliseconde.

Le développement de plug-in progresse également : le plug-in Prometheus dispose de la nouvelle métrique data_plane_cluster_cert_expiry_timestamp à bord pour rendre l’horodatage d’expiration cluster_cert d’un plan de données pour une meilleure surveillance en mode hybride. Le plug-in AWS Lambda peut maintenant utiliser les variables AWS_REGION et AWS_DEFAULT_REGION reconnaissent la région AWS.

Vous trouverez de plus amples informations sur Kong Gateway 2.6 sur le blog de Kong.

Plus d'articles