Microsoft OneDrive sur Mac : les fichiers bientôt uniquement à la demande

Microsoft OneDrive se comportera à l’avenir différemment sur Mac que ce à quoi il était habitué jusqu’à présent. La fonction « Fichiers à la demande » (Files On-Demand) a été largement remaniée et, grâce à l’utilisation du Framework File Provider d’Apple, elle a été placée sur une base technique plus récente et plus pérenne, a indiqué Microsoft. Cela permet une meilleure intégration et une plus grande fiabilité dans macOS ainsi que la mise en œuvre de nouvelles fonctions qui n’étaient pas possibles auparavant.

La nouvelle version de Fichiers à la demande sera automatiquement installée dans OneDrive sur les Macs qui fonctionnent déjà avec la version actuelle macOS 12.1 Monterey, explique Microsoft. macOS 12.2, qui est actuellement encore en phase de bêta, devrait alors être la dernière version du système d’exploitation compatible avec l’ancien fonctionnement des « fichiers à la demande ». Dans les versions suivantes de macOS, les « fichiers à la demande » seront automatiquement activés et ne pourront plus être désactivés, prévient le fabricant. Dans la pratique, cela signifie que OneDrive ne tient plus les fichiers et dossiers à disposition localement sans connexion Internet – sauf si l’utilisateur les marque à temps pour qu’ils soient disponibles hors ligne. Cela permet d’économiser de l’espace de stockage, mais peut parfois conduire à ce que les fichiers nécessaires ne soient pas disponibles.

Au plus tard à la réception d’une mise à jour de macOS, la migration vers la nouvelle version de « Fichiers à la demande » a lieu, poursuit Microsoft. Il n’est pas possible d’empêcher cela sans reporter les mises à jour du système d’exploitation. L’entreprise conseille de tester les effets de la modification sous macOS 12.1 dans le cadre d’une utilisation personnelle – et de reporter les mises à jour Mac en cas de problèmes avec les applications.

Avec macOS 12.2, Microsoft OneDrive cesse de prendre en charge l’ancien système de fichiers HFS+ d’Apple et requiert un Mac avec APFS. Seule une « très petite minorité » de clients utilise encore HFS+, écrit Microsoft. Ce changement améliore également la prise en charge des fonctions de base du système de fichiers, telles que les balises, les attributs de fichiers étendus, les codes de type et de créateur, ainsi que les liens symboliques jusqu’ici ignorés. Ces derniers devraient désormais atterrir dans le nuage OneDrive sous la forme d’un fichier texte dont le contenu mentionne l’emplacement de destination.

Avec le nouveau « Fichiers à la demande », OneDrive sera obligatoirement placé dans la bibliothèque du dossier de l’utilisateur. Un répertoire de synchronisation préalablement choisi doit être lié par un lien symbolique, écrit Microsoft – l’utilisation de lecteurs externes comme « Sync Root » continue ainsi d’être prise en charge. Toutes les autres modifications de OneDrive pour macOS sont présentées dans un article de support détaillé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici