AccueilSécuritéNews Corp. : Cyber-attaque contre le groupe de médias probablement depuis la...

News Corp. : Cyber-attaque contre le groupe de médias probablement depuis la Chine

Le groupe de médias américain News Corporation a déclaré avoir été la cible d’une cyber-attaque depuis l’étranger. C’est ce qui ressort d’un communiqué de l’entreprise adressé vendredi à la Securities and Exchange Commission (SEC), l’autorité américaine de surveillance des marchés financiers.

En janvier de cette année, News Corp. a découvert que l’un des systèmes cloud avec lesquels elle travaille, par exemple pour la livraison de contenus médiatiques, était la cible de « cyber-attaques continues », est-il indiqué dans le communiqué adressé à la SEC. Les attaques ont été analysées en collaboration avec des experts externes. Il s’est avéré que des gouvernements étrangers pouvaient être impliqués et que des données avaient été saisies. Les données des clients et les données financières n’ont pas été touchées, et l’activité commerciale n’a pas été perturbée. Pour l’instant, News Corp. ne peut pas estimer le coût de l’enquête et des réparations pour l’entreprise.

Les systèmes de réseau et d’information ainsi que d’autres techniques liées à ces systèmes sont importants pour les activités commerciales de News Corp. et contiennent des informations commerciales « confidentielles et sensibles » de l’entreprise, y compris des données personnelles de ses clients et de ses employés », poursuit l’avis à la SEC. Pour ce faire, News Corp. s’appuie également sur des fournisseurs tiers.

News Corp. s’est séparé de News Corporation en 2013, ses publications comprennent The Sun et The Times en Grande-Bretagne, ainsi que le New York Post et le Wall Street Journal aux États-Unis. Celui-ci rapporte que la cible des pirates était des courriels et des documents de certains employés de News Corp.

L’attaque a été découverte le 20 janvier. Elle aurait notamment visé le Wall Street Journal lui-même et sa société mère Dow Jones, la New York Post, la branche britannique et le siège de News Corp. L’éditeur a porté plainte et a fait appel à la société de cybersécurité Mandiant. L’un de ses collaborateurs soupçonne les attaquants d’avoir cherché à obtenir des informations susceptibles d’être utiles à la Chine. Les représentants chinois aux Etats-Unis n’ont pas encore répondu à une demande de renseignements.

En 2013 également, les Wall Street Journal et le New York Times Cible de cyberattaques probablement en provenance de Chine. Les Etats-Unis accusent depuis longtemps la Chine et les pirates informatiques qui y sont basés de s’en prendre aux services gouvernementaux et aux entreprises. Selon le rapport, la police fédérale américaine (FBI) mène plus de 2000 enquêtes en rapport avec des cyberattaques provenant probablement de Chine. En 2010 déjà, la Chine avait nié être impliquée dans des cyberattaques, et le gouvernement chinois a maintenu cette ligne jusqu’à aujourd’hui ; l’année dernière, il a nié être impliqué dans des attaques contre Microsoft Exchange Server.

Plus d'articles