AccueilActualités informatiqueProcesseur "Alder Lake" : Intel a testé une douzaine de modules DDR5

Processeur « Alder Lake » : Intel a testé une douzaine de modules DDR5

Intel a fait tester la première douzaine de modules DDR5 avec la prochaine génération de processeurs Alder Lake alias Core i-12000. Comme d’habitude avec Intel, le prestataire de services Advanced Validation Labs (AVL) a pris en charge la procédure de test. Les modules DRAM de Crucial, Kingston, Micron, Samsung et SK Hynix ont été mis à l’épreuve.

Selon le document d’Intel (téléchargement PDF), ils ont tous fonctionné à la fréquence d’horloge DDR5 spécifiée la plus basse, soit 2400 MHz (DDR5-4800), qui devrait constituer la majorité des PC complets lors du lancement de la série de PC de bureau Alder Lake-S dans les mois à venir. La capacité par barre varie de 8 à 32 GBytes. Étant donné que seules des puces mémoire de 16 gigabits ont été utilisées, seuls les modules de 32 GByte possèdent deux rangs (dual rank).

Sommaire

Les puces utilisées provenaient des trois plus grands producteurs de mémoire, Micron, Samsung et SK Hynix, qui vendent leurs propres kits presque exclusivement aux fabricants de PC. Crucial, filiale de Micron, propose également des versions personnalisées au détail. Kingston est la seule entreprise de la liste qui doit acheter toutes ses puces mémoire à l’extérieur.

Pour les PC de bureau (UDIMMs) et les ordinateurs portables (SO-DIMMs), la tension d’entrée est de 5 volts. Pour ramener cette tension à 1,1 volt – ou un peu plus en cas d’overclocking – les modules DDR5 ont besoin d’un circuit de gestion de l’alimentation (PMIC). Les différents composants communiquent via le nouveau protocole Inter Integrated Circuit I3C.

Lire aussi

Les modules testés par AVL utilisaient exclusivement des PMIC du fournisseur Renesas, qui a racheté le spécialiste des PMIC Integrated Device Technology (IDT) en 2019. Pour les produits clients, Renesas propose désormais le P8911.

Plus d'articles