AccueilActualités informatiqueProcesseur européen : puce de test "EPAC" avec accélérateurs RISC-V

Processeur européen : puce de test « EPAC » avec accélérateurs RISC-V

L’European Processor Initiative (EPI) a mis en service avec succès les premiers exemplaires de la puce de test « EPI EPAC1.0 » fabriquée par GF (anciennement Globalfoundries). La puce, produite avec une technologie de 22 nanomètres sur des plaquettes SOI entièrement épuisées (22FDX), combine six accélérateurs de calcul pour différentes applications ; un successeur de 12 nanomètres est en préparation.

 

EPAC est l’acronyme de European Processor Accelerators. Plusieurs entreprises et instituts coopèrent dans cette sous-section du projet EPI. Quatre des « tuiles » EPAC1.0 sont des processeurs vectoriels RISC-V (VPU). Le noyau RISC-V provient de SemiDynamics (Avispado), l’extension vectorielle du Barcelona Supercomputing Center (BSC) et de l’Université de Zagreb. Le « nœud d’origine » est fourni par l’Université Chalmers de Göteborg, le cache L2 par l’Institut FORTH de Crète.

 

 

Les six « tuiles » d’accélérateur dans EPI EPAC1.0

(Image : PEV)

 

Une autre tuile abrite le Stencil and Tensor Accelerator (STX) de Fraunhofer IIS, Fraunhofer ITWM et ETH Zurich. La sixième tuile est le processeur à précision variable (VRP) du CEA LIST (France).

Toutes les tuiles sont connectées via un réseau sur puce (NoC), pour lequel Extoll (Heidelberg) fournit les blocs SERDES. Le BSC travaille également sur un compilateur ouvert pour les extensions vectorielles du RISC-V. De plus, le BSC est impliqué dans le projet eProcessor pour un cœur RISC-V haute performance avec une microarchitecture out-of-order (OOO).

En 2022, la sortie de Rhea, la première version du processeur général EPI (EPI GPP), qui comporte 72 cœurs ARM, est prévue.


(ciw)

Plus d'articles