AccueilActualités informatiqueRésolution pour 2022 : près de 10 % veulent pratiquer la détox...

Résolution pour 2022 : près de 10 % veulent pratiquer la détox numérique

Une partie de la population allemande prévoit de limiter sa consommation de médias numériques en 2022, voire d’y renoncer complètement. C’est ce qui ressort d’un sondage représentatif réalisé par Bitkom Research à la demande de l’association numérique Bitkom. Selon ce sondage, 9 % des personnes interrogées ont déclaré vouloir délibérément renoncer à l’utilisation d’Internet et limiter leur consommation de médias numériques au cours de la nouvelle année.

Sommaire

Comme souvent, l’esprit est volontaire, mais la chair est faible. En effet, l’enquête de Bitkom montre que 43 % des personnes interrogées ont certes déjà renoncé au moins une fois à Internet et aux médias numériques pendant un certain temps. Toutefois, cela n’a pas toujours été de longue durée. Environ 48 pour cent d’entre eux n’ont tenu qu’une seule fois. Et seulement pour une période très courte de quelques heures (53 pour cent). Selon l’enquête, 21 pour cent ont tenu plus longtemps, « mais pas plus d’une journée ». 15 pour cent auraient pratiqué le renoncement numérique pendant plusieurs jours, seuls 6 pour cent ont tenu plus d’une semaine ou plus. Les hommes seraient les plus nombreux à avoir pratiqué l’abstinence numérique pendant plusieurs jours, voire plusieurs semaines (25 %), alors que les femmes ne seraient que 17 % à l’avoir fait.

Selon Bitkom, aucun des participants à l’enquête n’est parvenu à se passer d’Internet et des médias numériques pendant plus d’un mois. Les 43 pour cent des participants à l’enquête qui avaient déjà renoncé n’ont de toute façon pas pratiqué un renoncement complet, montre l’évaluation de Bitkom. 35 pour cent d’entre eux n’ont pas utilisé certaines applications ou services. Selon Bitkom, seuls 14 pour cent d’entre eux souhaitent avoir renoncé totalement à leur utilisation.

Concrètement, 31 % ont renoncé à l’utilisation d’appareils tels que smartphones, tablettes et ordinateurs portables. 30 % ont renoncé aux jeux vidéo, aux jeux sur ordinateur et aux applications de jeux. Environ 20 % n’ont pas utilisé les chats, 19 % les réseaux sociaux. Enfin, 17 % ont renoncé à faire des achats en ligne. 8 % des personnes interrogées ont réussi à ne pas consulter leurs e-mails. Enfin, 6 % des personnes interrogées ont eu du mal à renoncer à des services de streaming comme Netflix & Co.

Les participants à l’enquête ont renoncé de manière ciblée à des appareils ou à certaines applications et services.

(Image : Bitkom)

Le directeur général de Bitkom, Bernhard Rohleder, attribue toutefois cette endurance limitée au social distancing pratiqué pendant la pandémie de Corona. « En raison des restrictions imposées pendant la pandémie, de nombreuses personnes ont eu recours aux médias numériques plus que jamais auparavant et le temps d’utilisation a massivement augmenté. La détox numérique n’a sans doute jamais été aussi difficile qu’en période de social distancing ».

Bitkom Research a interrogé par téléphone 1003 personnes âgées de 16 ans et plus dans le cadre d’un sondage représentatif réalisé au cours de la première moitié de novembre 2021.

Plus d'articles