AccueilActualités informatiqueRyanair : les entreprises de technologie juridique autorisées à réclamer des compensations...

Ryanair : les entreprises de technologie juridique autorisées à réclamer des compensations pour les passagers

En cas de vols retardés ou annulés, les portails Internet peuvent continuer à réclamer des dommages et intérêts à Ryanair pour les passagers, a décidé le tribunal régional de Francfort. Le centre de la concurrence de Francfort avait porté plainte contre les conditions de vente de la compagnie aérienne qui « désavantagent les consommateurs de manière déraisonnable », comme l’explique le Frankfurter Allgemeine Zeitung (FAZ) rapporte.

Ryanair peut faire appel de la décision (réf. 2-03 O 527/19), et le Centre de la concurrence a l’intention de porter l’affaire devant la Cour fédérale de justice si nécessaire.

Sommaire

Selon le jugement, Ryanair s’était accordé de longs délais de traitement et, selon la FAZ, ne voulait accepter une cession de droits qu’à des « personnes physiques » et non à des tiers, et n’effectuer des paiements qu’à ces derniers directement. Ces clauses ne seraient pas conformes au règlement (CE) n° 261/2004 de l’UE relatif aux droits des passagers aériens – un « régime d’indemnisation et d’assistance en cas de refus d’embarquement et d’annulation ou de retard important d’un vol ».

Lire aussi

Par le passé, certaines compagnies aériennes ont tenté à plusieurs reprises de retarder les paiements ou de ne pas les effectuer. Une solution pour les clients agacés : Ils chargent des prestataires de services Internet spécialisés dans les passagers aériens – également des entreprises connues sous le nom de « Legal-Tech-Startups » comme Flightright, Fairplaine, Flug-Verspaetet.de ou Refund.me – de réclamer des dommages et intérêts au nom de leurs clients. Celles-ci prennent une commission de 20 à 50 % pour faire valoir les droits à indemnisation en cas d’annulation ou de retard de vol.

Bien que les entreprises de technologie juridique se soient d’abord répandues dans le secteur aérien, elles aident également leurs clients dans d’autres domaines. Ainsi, un locataire a fait appel à une entreprise pour contester son loyer excessif.

Les prestataires de services renforcent la position des particuliers, habituellement mauvaise face aux groupes. C’est pourquoi, par le passé, des litiges ont régulièrement éclaté sur la question de savoir si l’aide à la défense des droits était autorisée.

Plus d'articles