AccueilActualités informatiqueSanctions en cours : Plus d'Apple Pay et de Google Pay avec...

Sanctions en cours : Plus d’Apple Pay et de Google Pay avec les cartes bancaires russes

Les sanctions contre les banques russes ont également un impact sur la disponibilité des applications et les paiements mobiles en Russie : Les cartes de paiement émises par les institutions financières VTB, Sovcombank, Novikombank, Promsviasbank et Otkritie ne peuvent plus être utilisées pour effectuer des paiements par smartphone avec Apple Pay et Google Pay, a annoncé vendredi la Banque centrale de la Fédération de Russie. Les paiements par carte à l’étranger et dans les magasins en ligne étrangers dont le prestataire de services de paiement est situé dans un pays qui soutient les sanctions ne sont également plus possibles, a-t-elle ajouté.

Dans le même temps, la banque centrale russe a souligné que les cartes des banques pouvaient continuer à être utilisées sans restriction en Russie, y compris les paiements sans contact. Les clients des banques peuvent accéder à tout moment à leurs dépôts bancaires.

Sommaire

Les premières applications bancaires semblent avoir été supprimées en parallèle : Plusieurs applications de Promswjasbank ne sont plus disponibles dans l’App Store et ne peuvent donc plus être réinstallées sur les iPhones. Selon les rapports, les applications continuent de fonctionner si elles ont déjà été installées auparavant.

Les sanctions contre les banques russes font partie d’un ensemble de mesures prises par les Etats-Unis et l’Europe en réaction à l’attaque de la Russie contre l’Ukraine. Des restrictions étendues à l’exportation d’appareils électroniques et d’ordinateurs sont également prévues. Les restrictions qu’Apple et Google prévoient autour de leurs plateformes de smartphones et de leurs services pour le marché russe restent pour l’instant ouvertes. Tim Cook, le patron d’Apple, a exprimé son inquiétude sur Twitter de « la situation en Ukraine ». Nous voulons faire tout notre possible pour les équipes sur place et soutenir les mesures d’aide humanitaire. Le groupe n’a pour l’instant donné aucun autre détail ni aucune autre mesure.

En 2019, Apple avait soudainement classé la péninsule de Crimée, située sur la mer Noire, comme territoire russe dans son service de cartographie – en cas d’accès depuis la Russie. Cette mesure avait alors été vivement critiquée par les députés européens : Il est « dérangeant » que des entreprises comme Apple soient prêtes à « saper l’ordre juridique international » afin de maintenir leurs relations avec la Russie, ont-ils déclaré dans une lettre. La Crimée figurait à l’époque sur Apple Maps sous le nom de « République autonome de Crimée » lorsqu’on y accédait depuis d’autres pays, mais elle a depuis été réattribuée à l’Ukraine.

Plus d'articles