AccueilActualités informatiqueSwift Playgrounds 4 fait de l'iPad un environnement de développement

Swift Playgrounds 4 fait de l’iPad un environnement de développement

Apple a publié Swift Playgrounds 4. Avec cette mise à jour, la version iPad de l’outil d’apprentissage Swift devient un environnement de développement : la version 4 permet pour la première fois d’écrire, de créer, de tester, de distribuer en version bêta et finalement de distribuer une application iOS directement sur l’iPad avec SwiftUI et UIKit via l’App Store. La condition préalable est un iPad avec iPadOS 15.2.

Sommaire

Un nouveau format de projet ouvert, basé sur les paquetages Swift, devrait permettre de transférer des projets d’application de Swift Playgrounds vers Xcode (et inversement). La nouvelle version Mac de Swift Playgrounds ne semble pas supporter ce format, Apple y mentionne comme seule nouveauté le support de Swift 5.5.

Swift Playgrounds 4 apporte le SDK complet d’iOS sur l’iPad ainsi qu’une nouvelle vue en direct pour les modifications de code et les suggestions de code en ligne. Les programmes peuvent également être testés en mode plein écran. Avec la prise en charge des paquets Swift, il est également possible d’intégrer du code externe, explique Apple.

L’étendue des fonctions comprend la définition de « capabilités » qui donnent accès aux services d’Apple App. Il s’agit entre autres de fonctions importantes de l’application comme le support d’iCloud, les notifications push, l’intégration de Siri ou le support des contrôleurs de jeu.

L’App Store Connect permet de placer des applications écrites en Swift Playgrounds dans l’App Store. Il est possible de fixer un prix, mais il manque actuellement le support pour les achats in-app et les abonnements, comme l’a fait remarquer le développeur Steve Troughton-Smith – les options de monétisation pour les développeurs sont donc limitées. Une grande partie du chiffre d’affaires de l’App Store est générée par l’interface in-app, les applications payantes au téléchargement sont de plus en plus rares.

L’application Playgrounds semble nettement plus rapide et – malgré les limites actuelles – correspond à ce qu’il espérait d’un « Xcode pour iPad », écrit Troughton-Smith. Il a juste du mal à croire qu’il ait fallu onze ans à Apple pour y parvenir.

Plus d'articles