Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Henriette Martinez

Laragne-Montéglin : Henriette Martinez succède à Auguste Truphème

Henriette Martinez, qui a été premier magistrat de la commune de 1991 à 2008, a retrouvé son siège de maire de Laragne-Montéglin, ce samedi après-midi. L’écharpe tricolore lui a été remise par le maire sortant, Auguste Truphème, dont la liste, qu’il ne conduisait pas, est arrivée en troisième position au second tour. Mme Martinez a été élue avec dix-neuf voix, contre cinq pour Michel Joannet et trois pour Jean-Michel Reynier, lors de l’installation du nouveau conseil municipal de Laragne-Montéglin. Huit adjoints (au lieu de six auparavant) ont ensuite été élus (lire la liste en fin d’article).

Le nouveau conseil municipal de Laragne-Montéglin réuni au grand complet autour d'Henriette Martinez.
Le nouveau conseil municipal de Laragne-Montéglin réuni au grand complet autour d’Henriette Martinez.

Cette séance d’installation a été ouverte par une longue intervention du maire sortant, Auguste Truphème, qui a notamment rendu hommage à ses aïeux élus, à certains de ses prédécesseurs, en particulier Arthur Audibert et Marcel Rostain, et même évoqué Albert Spaggiari puisque la réunion se déroulait dans l’ancienne salle de classe dans laquelle ils étaient ensemble à l’école « il y a 75 ans »… Il est surtout revenu sur son bilan : « Nous avons réalisé 100 opérations en six ans et assaini la situation financière sans augmenter la pression fiscale. » Et a espéré que « les travaux mis en route seront poursuivis », citant essentiellement le pôle périscolaire, « pour lequel nous attendons encore 280.000 € de subventions pour la seconde tranche », et l’éco-quartier ou lotissement communal à Montéglin sur des terrains acquis par l’EPFR (établissement public foncier régional). Enfin, M. Truphème est revenu sur la campagne, en contestant « avoir favorisé l’élection de Mme Martinez. En nous maintenant au second tour, nous avons permis à l’électorat proche de notre sensibilité de pouvoir s’exprimer conformément à ses convictions. Nous l’avons fait la tête haute et, aujourd’hui, nous sommes fiers de cette attitude. »

Une fois les adjoints élus, la nouvelle maire de Laragne-Montéglin, Henriette Martinez, a dit son « émotion » et sa « satisfaction ». Elle a salué « respectueusement le maire et les élus sortants. Ils ont fait de leur mieux. Il m’est arrivé d’être critique durant le mandat écoulé, mais je me suis située dans une opposition constructive. Aujourd’hui, il s’agit de continuité républicaine. Il y a eu 108 candidats dans cette élection, ce qui montre que de nombreux Laragnais sont intéressés par l’avenir de leur ville. Tous les avis seront respectés, de même que le personnel communal. » Mme Martinez, qui a répété qu’elle serait « maire à temps plein et présidente de la communauté de communes si mes collègues maires en sont d’accord » et qu’elle ne briguerait « aucun autre mandat », souhaite « donner un nouvel élan à la capitale du Buëch et 4e ville du département ». Pour elle, « le temps de la campagne est derrière nous, le travail est devant nous ».

Son ancien premier adjoint, Michel Joannet, qui est désormais son principal opposant avec un groupe de cinq élus, a cependant voulu revenir sur la campagne. « Je n’aurai pas de phrase assassine », a-t-il lancé. « J’avais une adversaire, mais j’aurais fait de même si la liste de MM. Reynier et Truphème avait été en tête au premier tour. » Pour l’avenir, « nous souhaitons mettre en place une opposition constructive comme nous l’avons fait avec la majorité Truphème. La dotation de l’Etat (DGF) va baisser de 34.000 €, nous serons donc vigilants sur le respect des engagements financiers de la nouvelle majorité. »

Jean-Michel Reynier, qui conduisait la liste sur laquelle figurait le maire sortant, Auguste Truphème, a souligné « des principes qui devraient faire l’unanimité : la transparence, la démocratie participative et le respect et les droits de l’opposition ».

La liste des huit adjoints

Voici les huit nouveaux adjoints qui ont élus par dix-neuf voix contre huit bulletins blancs.
Premier adjoint : Jean-Marc Duprat (urbanisme, travaux, sécurité)
Deuxième adjointe : Martine Garcin (finances et ressources humaines)
Troisième adjoint : Laurent Magadoux (sports et équipements sportifs)
Quatrième adjointe : Dominique Michelena (commerce, artisanat, tourisme et agriculture)
Cinquième adjoint : Gino Valera (environnement et cadre de vie)
Sixième adjointe : Sylvie Arnaud-Goddet (solidarités)
Septième adjoint : Robert Garcin (culture, patrimoine et animation)
Huitième adjointe : Marie-Laure Martinez (enfance et famille).


+ Sur le même sujet...