Bernard Jaussaud

Gap : voici la liste de Bernard Jaussaud

Bernard Jaussaud et la plupart de ses 42 colistiers réunis, ce jeudi soir, au bar du Boulodrome.

Bernard Jaussaud et la plupart de ses 42 colistiers réunis, ce jeudi soir, au bar du Boulodrome.

Bernard Jaussaud, tête de la liste « On se bouge pour l’avenir » (PS/PCF), a dévoilé, ce jeudi soir, la composition de sa liste. La présence, en 43e et dernière position de la liste, de Jean Faure, conseiller municipal sortant (« En avant Gap »), est mise en avant sur les documents de campagne, puisqu’il figure sur une photo spécifique aux côtés de Bernard Jaussaud et Karine Berger.

Après la députée Karine Berger, dont la présence en deuxième position avait été annoncée il y a plusieurs semaines, c’est le producteur de télévision et homme de communication Pierre-Yves Lombard, 30 ans, qui se trouve à la 3e place. « Il symbolise quelque chose qui m’est cher : montrer qu’on peut, tout en étant ancré à Gap, faire rayonner ses activités », a commenté M. Jaussaud. « Je compte sur lui pour qu’on sache mieux vendre cette ville à l’extérieur. »

Comme annoncé, la première communiste de la liste, Elsa Ferrero, fille de l’ancien conseiller municipal de Gap Jean-Jacques Ferrero (aujourd’hui adjoint à la maire de Rosans), est en 4e position. Interrogée sur la question de sa disponibilité, puisqu’elle est étudiante en droit à Nice, la jeune femme de 18 ans a précisé qu’elle comptait revenir tous les week-ends et parfois en semaine, et qu’elle étudierait à Grenoble à compter de la prochaine rentrée. « On mise sur l’avenir », s’est empressé de préciser Bernard Jaussaud. « Aujourd’hui, elle est étudiante, c’est un fait. L’idée, c’est qu’elle puisse venir s’ancrer à Gap et qu’elle puisse y travailler. »

En 5e position, on trouve Mickaël Guittard, premier secrétaire fédéral du PS, suivi de la nouvelle proviseure du lycée Dominique-Villars, Elisabeth Fabrega, récemment revenue à Gap, et du délégué du MoDem pour la 1ère circonscription, François-Olivier Chartier.

Bernard Jaussaud a souligné « la jeunesse » de sa liste, avec une moyenne d’âge de moins de 40 ans pour les douze premiers, et de 49 ans pour l’ensemble de la liste.

Côté politique, la liste se partage « à peu près » entre encartés (socialistes pour l’essentiel, quelques communistes et un MoDem) et non-encartés.

« C’est une liste extrêmement renouvelée, avec des gens qui sont le reflet de ce qu’est Gap aujourd’hui et des gens neufs », a indiqué Karine Berger. « C’est une liste de rassemblement énorme, qui doit permettre de redonner du souffle et de la nouveauté à Gap. »

Voici la composition de la liste :

Bernard Jaussaud, Karine Berger (députée), Pierre-Yves Lombard, Elsa Ferrero (PCF), Mickaël Guittard (premier secrétaire fédéral du PS et attaché parlementaire de Karine Berger), Elisabeth Fabrega (proviseure du lycée Dominique-Villars), François-Olivier Chartier (MoDem), Marie-José Allemand, Christophe Pierrel (chef de cabinet de la ministre des Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti), Pascale Boyer, Jérome Emanuel (secrétaire département du PCF), Vanessa Picard (conseillère municipale sortante), Jean-Louis Dangauthier (ancien directeur du service culturel de la Ville de Gap), Danielle Lange-Mallet (conseillère municipale sortante), Pierre-Yves Poncet, Viviane Fauré, Christian Graglia (conseiller général de Gap Sud-Ouest), Nathalie Roux, Sylvain Brunet, Madeleine Poggionovo, Bernard Liothin, Maïlys Roche, Raymond Declercq, Anaïs Clément-Gabella (avocate), Antoine Guardabascio (PCF), Marie-Edmée Bresson, Jean-Pierre Rougny, Rachel Nicolas (attachée parlementaire de Karine Berger), Djamel Hamdouni, Myriama Youbi, Marc Doucet, Elisabeth Clier, Axel Monier, Jacqueline Amouriq, Kodjo Kama, Marguerite Durand, Saïd Mohamed, Josiane Mascarelli (PCF), Gérald Lucas, Josiane Daurelle, Claude Feutrier (conseiller général de Gap Nord-Est), Nicole Castellas, Jean Faure (conseiller municipal sortant « En avant Gap »).