Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Saint-Véran3

Saint-Véran : l’extension de l’accueil de l’observatoire astronomique débute

5 Août 2014 - 21:54
L'inauguration du chantier a eu lieu à 2930 m d'altitude, en présence de plusieurs personnalités, dont le député Joël Giraud et le sénateur Pierre Bernard-Reymond (photos Sylvain Bumat/CDT 05).
L’inauguration du chantier par Danielle Guignard, maire de Saint-Véran, a eu lieu à 2930 m d’altitude, en présence de plusieurs personnalités, dont le député Joël Giraud et le sénateur Pierre Bernard-Reymond, et du président de l’Observatoire de Paris, Claude Catala (photos Sylvain Bumat/CDT 05).

La commune de Saint-Véran a inauguré, ce lundi, le chantier de la nouvelle base-vie de l’Observatoire du Pic de Château-Renard, engagé en partenariat avec l’association Astroqueyras et avec le soutien scientifique de l’Observatoire de Paris. Les précédents locaux d’accueil, datant d’une quarantaine d’années, ont été entièrement rasés. La nouvelle structure pourra accueillir jusqu’à 18 personnes, des astronomes mais aussi des touristes passionnés.

Meilleur site astronomique d’Europe continentale par la qualité de son ciel, la station du Pic de Château-Renard (à 2930 m d’altitude) est depuis 1990 un lieu exceptionnel réservé à l’usage des astronomes amateurs regroupés dans l’association Astroqueyras. Après avoir été exploitée par le CNRS, la coupole de 7 m de diamètre anciennement sur le toit du bâtiment Perrault de l’Observatoire de Paris abrite un télescope de 62 cm de diamètre prêté par l’Observatoire de Haute-Provence aux astronomes amateurs ; ceux-ci ont érigé à proximité une coupole de 5 m équipée d’une chambre photographique à grand champ.

Sous la maîtrise d’ouvrage de la commune de Saint-Véran et avec le soutien du programme européen FEDER, de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur et du mécénat, la nouvelle base-vie double sa capacité d’hébergement et sera intégrée au site. Elle permettra de pérenniser l’accueil des missions scientifiques et d’ouvrir le site à un plus large public lors d’opérations « coupole ouverte » proposant des nuits d’observation et un encadrement scientifique de haut niveau au grand public.

Les travaux astronomiques menés au cours des différentes missions couvrent des domaines variés : observation visuelle et dessin astronomique, imagerie planétaire et du ciel profond, astrométrie et analyse photométrique, spectroscopie stellaire, recherche de comètes et supernovas, surveillance d’astéroïdes, transit d’exoplanètes, etc. Ces missions bénéficient d’une réelle renommée internationale chez les astronomes amateurs.

L’Observatoire de Paris a renouvelé sa confiance à Astroqueyras pour l’utilisation de l’Observatoire en vue de la diffusion de la culture scientifique et continue à assister scientifiquement l’association d’astronomes amateurs. Il s’associe aussi à la commune de Saint-Véran pour la réalisation dans le village d’une « Maison du Soleil », dont les travaux débuteront en avril-mai 2015. Ce nouvel espace de découverte sera dédié à la compréhension du soleil et permettra de répondre à l’engouement du public pour l’astronomie et les sciences en général.

Saint-Véran s’investit pour devenir un lieu attractif de « tourisme astronomique » avec la combinaison de la station d’observation rénovée en altitude et de la « Maison du Soleil » au centre du village.