Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Rénovation de l'aire de jeux à l'école du Stade, à Gap

Gap : 546 000 € de travaux dans les écoles

27 Août 2014 - 11:46

La Ville de Gap a investi 546 000 € de travaux dans les écoles cet été. L’équipe municipale, avec à sa tête l’adjoint à l’éducation François Daroux, a visité quatre écoles ce mardi matin pour constater la bonne réalisation de ces chantiers. Quinze groupes scolaires sur les 22 que compte la ville sont concernés. « D’habitude, nous en faisons moins », concède M. Daroux, fier de présenter son nouveau directeur de l’éducation, Alain Frey.

Un accent particulier a été mis sur les cantines dans la mesure où deux élèves sur trois y mangent : « Cela s’explique par la qualité des repas servis et par le fait que nous n’imposons aucune contrainte, contrairement à certaines communes qui refusent les élèves dont l’un des deux parents ne travaille pas. Ici, tous les enfants peuvent manger à la cantine », rappelle l’adjoint. Lorsque les effectifs sont suffisants et que les locaux s’y prêtent, la Ville transforme les cantines en self pour gagner du temps et ainsi éviter un troisième service. Ce système a déjà été mis en place à Paul-Emile-Victor et à Porte-Colombe et doit voir le jour après les vacances de la Toussaint à Fontreyne et au Stade.

Pour la troisième année consécutive, les effectifs devraient être stables, voire en légère augmentation. L’année dernière, 3 265 enfants étaient scolarisés à Gap. « Nous n’aurons ni d’ouverture, ni de fermeture de classe. Nous bénéficions de postes supplémentaires dans le cadre de l’accueil des enfants de moins de trois ans et de l’opération Plus de maîtres que de classes. » Tous groupes confondus, les classes accueillent en moyenne 23,5 élèves. « Certaines classes dépassent les 25, mais il y en a peu », rassure François Daroux, qui considère que cette moyenne, dans une ville de cette taille, permet de bonnes conditions de travail. Alain Frey rappelle que les directeurs d’école allègent les effectifs dans certaines classes charnières comme le CP.

Anselme-Gras : 114 000 €
– rénovation de clôtures (élémentaire)
– portier téléphonique (maternelle)
– cantine : extension de 40 m² et équipement

Beauregard : 74 000 €
– cantine : rénovation, mise au normes, matériel, accessibilité
– rénovation des sanitaires (élémentaire)
– mise en place de clôtures (élémentaire)

Bellevue : 19 000 €
– portier téléphonique
– rénovation de clôtures
– mise en sécurité du secteur boisé et nettoyage (élémentaire)
– équipement de l’aire de jeux

Charance :5 500 € (rénovation des clôtures)

Les Eyssagnières : 17 500 €
– accessibilité : sécurisation des escaliers et repérage des surfaces vitrées
– rénovation des clôtures
– travaux divers

Fontreyne : 43 500 €
– cantine : self (reporté après les vacances de la Toussaint), four de réchauffage et réfrigérateur
– agrandissement et rénovation du bureau du directeur (élémentaire)
– rénovation du sol de la garderie (maternelle)

La Gare : 32 000 €
– peintures de trois salles de classe (élémentaire)
– rénovation des gouttières (maternelle)

Paul-Emile-Victor : 32 000 €
– travaux divers
– peinture du préau (élémentaire)
– rénovation de clôture
– rénovation des menuiseries extérieures
– peinture du bâtiment Les Oursons

Pasteur : 31 000 €
– portier téléphonique et travaux divers
– désamiantage (élémentaire)
– placard de la garderie (maternelle)

La Pépinière : 18 000 €
– cantine : lave-vaisselle
– peinture du préau (élémentaire)
– rénovation d’une salle de classe

Porte-Colombe : 14 000 €
– travaux divers
– cantine et sanitaire des maternelles : rénovation du sol carrelé
– abri en acier contre le vol des jeux de cour (maternelles)

Puymaure : 55 000 €
– accès principal : rénovation de l’escalier et barrière de protection contre les chutes (élémentaire)
– panneaux pleins en guise de clôture dans la cour (élémentaire)
– remplacement de la chaudière

Raymond-Chappa : 9 000 € (travaux divers)

Le Rochasson : 5 700 € (rénovation de la porte d’entrée principale)

Le Stade : 59 500 €
– cantine : self (reporté après les vacances de la Toussaint)
– accessibilité : sécurisation des escaliers et repérage des surfaces vitrées
– sécurisation d’un local et création d’un local ménage (élémentaire)
– aménagement et équipement d’une aire de jeux (maternelle)

Travaux divers : 7 000 €

Quelques chiffres
Travaux dans les écoles : 322 000 €
Travaux dans les cantines : 154 000 €
Matériel dans les cantines : 56 000 €
Equipement des aires de jeux : 14 200 €
TOTAL : 546 000 €

 


+ Sur le même sujet...