Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
CGT 05

Hautes-Alpes : la CGT inquiète pour la situation économique et sociale

5 Sep 2014 - 21:34

L’union départementale CGT juge la situation économique et sociale des Hautes-Alpes « inquiétante », selon Philippe Cottet, secrétaire général, Patrick Fisel et Christian Schuller, secrétaire de l’UD CGT 05.

Pour ce qui est de l’état de l’emploi dans le département, il est « catastrophique » pour Philippe Cottet. Il y a 5 % de chômeurs de catégorie A (demandeurs d’emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, sans emploi) de plus en juillet 2014, soit 7000 personnes. Le taux a augmenté de 5,7 % en un an pour les catégories A, B, C (11.380 personnes en plus). Pour les catégorie B et C, elle comptait 4028 demandeurs d’emploi en 2013 et ce chiffre a augmenté de 8 %. Le chômage des jeunes augmentent également tout comme celui des seniors, qui croit de 11,2 % en un an. « Pour ces seniors, c’est synonyme de la quasi impossibilité de trouver un travail. Les saisonniers, qui sont habituellement des jeunes, sont de plus en plus des seniors contraints de faire cette activité », constate la CGT 05.

« J’ai reçu un agriculteur qui travaillait depuis 8 mois et demi sans être payé »

Le syndicat dénonce également une « destruction de l’emploi » dans le département. Les Hautes-Alpes ont perdu 900 emplois en cinq ans, 200 en 2013. Trois secteurs sont essentiellement touchés : le BTP (-15 % d’emploi en cinq ans), l’industrie et les commerces. « Dans un département comme le nôtre, on n’était pas tellement touché par le taux de chômage, on n’est plus à l’abri. La politique économique ne fonctionne pas. Les politiques d’austérité sont responsables. » « Les politiques de l’offre font des victimes : les chômeurs et les salariés qui voient leurs conditions de travail dégradées par manque de personnel. J’ai reçu un ouvrier agricole qui travaillait depuis 8 mois et demi sans être payé. Il venait à peine d’être payé pour janvier et février. C’est un situation  incroyable ! Ces gens-là hésitent à réclamer leur dû de peur de perdre leur travail », déplore la CGT.« Le 05 est dépendant de l’activité touristique et la courbe de non départ en vacances augmente et ceux qui peuvent partir réduisent leur budget », ajoute M. Cottet.

Inquiétude à propos de la réforme territoriale

Philippe Cottet se dit inquiet au sujet de la réforme territoriale. Sa crainte est de voir les métropoles « irradier » ce qui les entoure. « On ne sait pas comment ça se goupille pour les Hautes-Alpes. Il est prévu une réorganisation autour des communautés de communes. La réforme va éloigner les citoyens des centres de décision. »

La CGT 05 a initié une pétition pour que les élections des conseillers prud’homaux aient lieu en 2015 et non pas en 2017 comme prévu. Le syndicat entend aussi défendre sa représentativité lors des élections dans la fonction publique du 4 décembre, mais aussi à la Caisse mutuelle complémentaire et action sociale (CMCAS) et à la Caisse centrale d’activités sociales du personnel (CCAS) d’EDF du 24 au 27 novembre.

Prochains rendez-vous de la CGT :
– une mobilisation pour une paix juste et durable entre la Palestine et Israël ce samedi
– une mobilisation unitaire des retraités en direction de la préfecture pour que leur pension soit réévaluée le 30 septembre
– une mobilisation contre la politique d’austérité le 16 octobre.


+ Sur le même sujet...