Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Canadair3

Feu de forêt à Serres : 15 ha détruits, un camping évacué, une douzaine d’avions engagés

7 Sep 2014 - 19:42
L'incendie a déjà parcouru une quinzaine d'hectares de forêt, et entraîné l'évacuation d'un camping (vue satellite Google).
L’incendie a déjà parcouru une quinzaine d’hectares de forêt, et entraîné l’évacuation d’un camping (vue satellite Google).

Un important feu de forêt, qui s’est déclaré vers 17h, ce dimanche, au-dessus du quartier de la Gineste, à Serres, a détruit une surface de 15 hectares, et n’est pas encore totalement maîtrisé, à 20h45. Quelque 120 sapeurs-pompiers des Hautes-Alpes ont été engagés au sol, épaulés par des moyens aériens très importants. Huit Canadairs ont été engagés, ainsi que quatre Trackers, un gros porteur et un hélicoptère, « ce qui est assez exceptionnel », souligne François Drapé, secrétaire général de la préfecture, présent sur place aux côtés du lieutenant-colonel Patrick Moreau, directeur du service départemental d’incendie et de secours (SDIS), et du maire de Serres, Bernard Mathieu.

L’incendie maîtrisé, une vingtaine de sapeurs-pompiers maintenus pour un dispositif de surveillance

Le camping des deux soleils a été évacué par mesure de précaution. La trentaine de clients qui s’y trouvaient sont hébergés pour la nuit à la salle des fêtes de Serres. Une seule habitation est située à proximité de l’incendie, « mais il n’y a pas de danger pour les habitations », souligne M. Drapé. Le maire de Serres s’est rendu à la salle des fêtes vers 21h45 pour annoncer aux vacanciers qu’ils pouvaient réintégrer le camping, « en étant prudents étant donné le nombre de véhicules de sapeurs-pompiers présents sur le secteur ».

Les moyens aériens, qui ne pouvaient plus intervenir à cause de la tombée de la nuit, ont été retirés en début de soirée. « Nos sapeurs-pompiers sont à nouveau à l’oeuvre au sol et leur travail va durer une partie de la nuit au moins », indique le sous-préfet de l’arrondissement de Gap. « Le but est d’éviter que le sinistre se propage. La stratégie est de prendre le feu en tenaille. Mais le gros travail réalisé par les moyens aériens nous permettent d’avoir bon espoir de maîtriser l’incendie dans la nuit. En tout cas, il n’y a pas de danger majeur à cette heure-ci. »

(photo d’illustration)


+ Sur le même sujet...