Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
IMG_4393

Gap : le club Elite Hautes-Alpes récompense ses champions

19 Sep 2014 - 22:36

Les chefs d’entreprise du club Elite Hautes-Alpes ont remis un chèque, jeudi soir, à chacun de leurs ambassadeurs, des sportifs de haut niveau du département réunis à la Banque populaire, à Gap. « Ce sont les meilleurs représentants sportifs par leurs résultats et leur manière de communiquer », introduit le pépiniériste Bruno Robin. Sur la tribune, Coraline Hugue, Alizée Baron, Laëtitia Roux, Stéphane Ricard, Simon Escallier et Stéphane Tempier. Juliette Lefèvre et Bastien Rolland n’ont pas pu se libérer… De même que Sébastien Ogier, « qui ne passe peut-être qu’un mois de l’année chez lui », pour reprendre les propos de René Vallarino, un des fondateurs du club Elite.

Le maître de cérémonie, Christophe Rosanvallon, connaît très bien ces jeunes sportifs auxquels il apprend à communiquer. Il a invité chacun d’eux à revenir sur les résultats de la saison écoulée et sur leurs objectifs. Deux d’entre eux ont vécu l’incroyable expérience des JO de Sotchi. A commencer par la fondeuse Coraline Hugue, qui se marie ce samedi avec le triathlète Clément Thomas. Elle retiendra des JO sa 4e place en relais et sa 7e place en individuel. Une saison très riche, au cours de laquelle elle a même été sacrée championne de roller-ski, performance qu’elle a omis de citer, tant son palmarès est long. Coraline Hugue a repris l’entraînement en vue du tour de ski et des championnats du monde en Suède.

Stéphane Tempier, Coraline Hugue, Alizée Baron, Simon Escallier, Stéphane Ricard et Laëtitia Roux arborent le maillot du club Elite.
Stéphane Tempier, Coraline Hugue, Alizée Baron, Simon Escallier, Stéphane Ricard et Laëtitia Roux arborent le maillot du club Elite.

Alizée Baron, en ski cross, a vécu ses premiers JO : « Une incroyable motivation pour la suite, même si ma performance n’était pas à la hauteur de mes espérances ». Cet été, elle a pratiqué le VTT en enduro, qui présente « un intérêt aussi bien physique que mental ».

La championne de ski alpinisme Laëtitia Roux a remporté le grand chelem cet hiver (coupe du monde, championnat d’Europe et championnat de France). « Je n’avais jamais tout gagné la même année », ce qui lui met une certaine pression pour la suite. Elle se prépare maintenant pour les championnats du monde. « La grand difficulté pour moi, c’est le sprint. »

Le champion du monde de course en raquettes Stéphane Ricard concentre désormais tous ses efforts sur le trail. Lui prépare la saison d’été avec la course en raquettes ! « C’est compliqué. Quand on les quitte au printemps, on se sent léger », plaisante-t-il. Après avoir eu une saison de trail en demi-teinte du fait de problèmes physiques, il reprendra les entraînements après une coupure bien méritée d’un mois.

Gros changement pour le champion de sport automobile Simon Escallier. « J’étais dans le circuit et j’ai voulu aller vers le rallye, en Citroën DS3 R1, en championnat de France. Il faut faire avec le copilote, le tracé, les cailloux… Des facteurs inhabituels pour moi. » Simon Escallier ne cache pas son ambition d’évoluer dans la discipline reine, et justement, « Citroën a une écurie en WRC ».

Très belle saison pour le vététiste Stéphane Tempier qui a décroché une 5e place en coupe du monde (sur un podium à cinq). « Je reste dans le même team l’année prochaine, l’objectif étant d’aller aux JO de Rio », après une première expérience aux JO de Londres. Comme ses petits camarades, Stéphane Tempier se diversifie et s’est mis à la course à pied dans le cadre de sa préparation.


+ Sur le même sujet...