Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ceuze

Céüze : la station gérée par un SIVU dissous depuis six mois !

La réunion de la communauté de communes Buëch-Dévoluy (CCBD), ce vendredi à Montmaur, a révélé que le SIVU (syndicat intercommunal à vocation unique) de Gap-Céüze, qui continue de gérer la station historique du Gapençais, était dissous depuis le 31 mars dernier [cette information a été démentie. Le SIVU est en sursis, mais sa dissolution a été repoussée]. Cela ne l’empêche apparemment pas d’embaucher du personnel (trois agents préparent la saison hivernale), et de commanditer des travaux sur les pistes (arrivée Sapie et élimination de la bosse du Marseillais) ou la révision trentenaire de deux téléskis de la station. Un conseil syndical s’est d’ailleurs réuni le 3 septembre dernier à la mairie de Manteyer…

Créé en 1986, ce SIVU aurait dû être dissous le 1er janvier 2014, mais une dérogation avait été accordée pour permettre l’exploitation de la station jusqu’à la fin de la saison. La CCBD aurait dû se voir confier la gestion de la station, mais elle ne possède pas, à ce jour, la compétence tourisme… Les stations de SuperDévoluy et de La Joue du Loup appartiennent ainsi à la commune du Dévoluy, qui a signé une délégation de service public avec Dévoluy Ski Développement.

« Le SIVU est illégal ! » a déploré Maurice Chautant, maire de La Roche-des-Arnauds, dont la commune faisait partie du syndicat intercommunal avec Manteyer (Gap s’étant retiré il y a plusieurs années). René Moreau, maire de Veynes, a qualifié « d’amateurisme » l’engagement de travaux sans aucun financement certain et malgré 120.000€ de dettes vis-à-vis (avances de 100.000€ de la CCBD et de 20.000€ de la commune de Manteyer) et ce dans le cadre d’un SIVU illégal.

Selon nos informations, le président de la CCBD, Jean-Marie Bernard, a conclu en annonçant une réflexion sur l’avenir de Céüze avant le prochain conseil communautaire. Nous avons tenté, en vain, de joindre M. Bernard ce dimanche.


+ Sur le même sujet...