Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Inondations

Inondations : un homme est mort à Neffes en voulant déboucher une canalisation (vidéo)

Un homme âgé d’une soixantaine d’années est décédé, ce samedi midi à l’hôpital de Gap, à la suite des inondations qui se sont produites dans le sud des Hautes-Alpes, le Gapençais et le Buëch. La victime, qui demeure au camping des Gravières, à Neffes, tentait de déboucher une canalisation d’évacuation des eaux pluviales lorsqu’elle a fait une chute de sa hauteur pour des raisons indéterminées, vers 10h30. L’homme était déjà en arrêt cardio-pulmonaire lorsqu’il a été secouru par les sapeurs-pompiers de Gap. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie.

LIRE EGALEMENT

> Tallard et son club de foot en deuil après le décès de Neffes
> Intempéries : la situation est rentrée dans l’ordre sur les routes

Par ailleurs, plusieurs habitations ont été envahies par une vague d’eau de 40 à 50 cm au quartier de la Tourronde. Des habitantes assuraient « avoir tout perdu » dans l’inondation. Les sapeurs-pompiers étaient toujours sur place en début d’après-midi pour évacuer les eaux à l’aide de pompes, et les champs alentour sont transformés en véritables mares.

Il est tombé 90 mm d’eau (soit 90 litres d’eau par mètre carré) depuis 0 heure dans les secteurs les plus touchés. Le centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (Codis) avait reçu quelque 200 appels, ce samedi matin, provoquant une cinquantaine d’interventions à Gap, Tallard et dans le Champsaur). Une soixantaine de sapeurs-pompiers sont mobilisés. A Gap, ils ont prêté main forte au personnel de l’Apave, un organisme de contrôle et de certification dont les dossiers d’archives étaient menacés par les eaux.

Les propres locaux du Sdis (Service départemental d’incendie et de secours) ont subi les effets des intempéries, et, alors que les sapeurs-pompiers de Gap étaient déjà fortement mobilisés, leurs collègues de Chorges, de Savines-le-Lac et des Celliers ont dû intervenir pour des pompages dans des maisons et sur les évacuations d’eaux pluviales dans le quartier de Patac, aux portes du centre de secours de Gap.

Toujours à Gap, la Luye est en crue et affiche un niveau très haut au niveau des Fauvins.

Les inondations du 15 novembre 2014 à Gap… par lemedia05

Des difficultés sur les routes entre Sisteron et Gap, autour de Tallard, dans la vallée de la Luye, le col de Manse et le Champsaur

A Tallard, l’eau a submergé la route départementale au niveau du carrefour avec la RN 85, au sud de l’aérodrome. La circulation se fait par alternat sur la RD 942 au niveau du collège de Tallard. Plusieurs parties de la RN 85 sont inondées entre Sisteron et le péage de La Saulce, et la situation est délicate aussi sur la RD 942 et sur la route de la Luye, entre Gap et le carrefour des Pêcheurs. La RD 944 (col de Manse) est également inondée en plusieurs endroits. Dans le Champsaur, des gravats ont été emportés sur la RD 43 (Saint-Julien-en-Champsaur) et la RD 945 (Saint-Jean-Saint-Nicolas), et la chaussée est inondée sur la RD 945 entre Saint-Bonnet-en-Champsaur et Chabottes.

Karine Berger « bouleversée » par le décès survenu à Neffes, Jean-Michel Arnaud attristé par « une journée noire »

Karine Berger a fait part de son « bouleversement » après le décès d’un homme à Neffes, ce samedi matin, « qui essayait simplement d’atténuer les effets des inondations ». La députée « renouvelle toute sa confiance aux forces de sécurité civile et aux agents de l’Etat et du Conseil général pour permettre une amélioration rapide de la situation dans les secteurs les plus touchés du sud gapençais ».

Jean-Michel Arnaud déplore également « une journée noire pour Tallard avec les inondations et le décès d’un de nos concitoyens à Neffes. Je le connaissais bien et j’appréciais son engagement auprès des jeunes de notre pays. Je suis de tout coeur avec sa famille frappée par ce profond malheur », indique le maire de Tallard.


+ Sur le même sujet...