Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
IMG_5331 - Copie

Saint-Germain des Neiges, les stations des Hautes-Alpes en promo à Paris (vidéos)

28 Nov 2014 - 8:46

De Paris, Marie-France Sarrazin

Le CDT (comité départemental du tourisme) a déplacé des montagnes à Paris. Les Orres, Orcières, Serre Chevalier, Puy-Saint-Vincent, le Pays des Ecrins se sont délocalisés dans le 6e arrondissement, le temps d’un long week-end, sur une place Saint-Sulpice reconvertie en mini-station de ski nommée Saint-Germain des Neiges. Les stations haut-alpines partagent la vedette avec les autres massifs français, les Alpes du Nord y sont  fortement représentées, sous l’égide de France montagnes. Chalets, skis, patinettes, neige artificielle, produits du terroir, tout y est !

Les Parisiens peuvent ainsi gratuitement tester le biathlon, le simulateur de ski, la luge, approcher les chiens de traineau, apprendre à farter des skis, voire se faire peur en dévalant la pente du big air. Le jeune public n’est pas oublié, s’initiant aux joies de la glisse au jardin des neiges et à la conduite d’un attelage.

Saint-Germain des neiges est « the place to be » pour les stations françaises, un moyen de se faire connaître du public francilien, repartant les poches pleines de documentation et de bons souvenirs nourris par des animations qui fleurent bon la montagne. Pour les mettre franchement dans l’ambiance, le CDT a installé dans un de ses chalets un studio photo qui simule des paysages enneigés, histoire de s’y croire déjà. Les Orres a emmené dans ses bagages un sculpteur sur bois tandis que le pays des Ecrins a misé sur la sécurité en dispensant une formation à la recherche Arva.


big air Saint-Germain des Neiges par lemedia05

Carole Montillet, Edgar Grospiron, François Baroin, Richard Virenque…

France montagnes avait mis les petits plats dans les grands ce jeudi pour inaugurer Saint-Germain des Neiges qui lance aussi une saison prometteuse. Au niveau national, les stations enregistrent un taux de réservation de 70% pour les vacances de Noël. « Il y a de la neige chez nous cette année », martèlera un Gilles Chabert bien en verve, comme à son habitude, s’adressant tout particulièrement aux présentateurs météo de TF1 et France 2, Louis Bodin et Nathalie Rihouet. Le président du syndicat national des moniteurs de ski sait combien les présentateurs météo font la pluie et le beau temps chez les stations de montagne selon ce qu’ils annoncent.

Dans cette salle des mariages du 6e arrondissement pleine à craquer, où se sont unis François Mitterrand puis Jacques Chirac, figuraient d’autres têtes connues : les présentateurs Stéphane Thebaud (la maison France 5), Alexandre Devoise (Téléshopping), le champion cycliste Richard Virenque, et des champions de ski et autres sports d’hiver dont Carole Montillet et Edgar Grospiron. Sans oublier le musicien André Manoukian, Chamoniard d’adoption, qui avait revêtu l’habit de maître de cérémonie. Des élus de montagne avaient aussi fait le déplacement, au premier rang desquels le sénateur savoyard Michel Bouvard. A la tribune, les responsables de France montagnes, de la Fédération française de ski, de la Fédération professionnelle des entreprises du sport et des loisirs, du Syndicat national des moniteurs de ski français, des domaines skiables de France, de l’association des maires de stations de montagne. Au moment des photos, l’ex-ministre François Baroin, fraîchement élu président de l’association des maires de France, a fait une brève apparition.

Après la conférence de presse, tout ce petit monde a inauguré Saint-Germain des neiges, escorté par les moniteurs ESF et leurs flambeaux, et une batucada des neiges. Avant de boire un coup dans des bars aux couleurs des stations, à la santé de la saison qui s’annonce.

Saint-Germain des Neiges, place Saint-Sulpice, à Paris, est ouverte jusqu’à dimanche 17 h.
Plus de détails sur la saison 2014-2015 dans un prochain article.


inauguration de Saint-Germain des Neiges par lemedia05


+ Sur le même sujet...