Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Train TER

Dysfonctionnements à la SNCF : les syndicats demandent la remise en état du matériel roulant

16 Déc 2014 - 23:49

Les syndicats de cheminots CGT, FO et Sud-Rail dénoncent, dans un communiqué, « la logistique de maintenance des engins moteurs qui circulent sur la ligne des Alpes », à la suite de la série de dysfonctionnements de ces derniers jours. Plusieurs trains ont été annulés par manque de matériel. Le comble a été atteint le jeudi 11 décembre puisque les voyageurs ont été informés de la suppression du train Gap-Briançon de 6h17… qu’ils ont vu ensuite circuler à vide ! La SNCF invoquait « une anomalie qui ne lui permettait pas de prendre de voyageurs à titre de précaution, ce qui ne l’empêchait pas de rouler pour autant ». Selon les syndicats, « l’engin moteur avait dépassé le pas de maintenance garantissant la sécurité à nos usagers mais aussi au personnel roulant. Le conducteur du train a donc dû acheminer du matériel « non conforme » et ne garantissant plus le niveau de sécurité exigé au conducteur de ce train. »

Selon la CGT, FO et Sud-Rail, cette situation est dénoncée « depuis plusieurs mois. Après une première demande d’audience auprès de notre direction le 17 septembre où nous annoncions un scénario catastrophique si aucune action corrective n’était mis en place, nous nous sommes vu opposer une fin de non recevoir. Au mois de novembre, nos prévisions se sont avérées malheureusement exactes : pannes à répétition sur des engins moteurs malades entraînant conjointement suppression de trains, de nombreux retards et pire encore l’application quasi quotidienne de procédures sécuritaires qui devraient rester rares et exceptionnelles. »

« Nous redoutons une catastrophe ferroviaire
sur nos lignes »

« Toute la semaine, le train 17421 à destination de Marseille a été supprimé », déplorent les syndicats. « De nombreux trains sont supprimés chaque jour par manque de matériel. Notre région a besoin d’un service public fiable et sécurisé. Alors que les stations de ski ouvrent leurs portes, dans quelles conditions allons-nous acheminer cet hiver les touristes si nécessaires à l’économie de notre région alors que nous n’arrivons même pas à assurer nos trains réguliers ? Il nous semble urgent de trouver une solution pour permettre la remise en état du matériel roulant. A défaut nous prévoyons une aggravation de cette situation et nous redoutons une catastrophe ferroviaire sur nos lignes. »


+ Sur le même sujet...