Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Avocats vente aux enchères

Hautes-Alpes : une alerte pour être informé des prochaines ventes aux enchères

17 Déc 2014 - 11:24

Un jeudi sur deux, des ventes aux enchères immobilières se déroulent au tribunal de grande instance de Gap. Pour non-règlement de charges de copropriété ou parce que les propriétaires ne peuvent plus honorer leur emprunt bancaire, des maisons, des appartements, des terrains ou des locaux sont saisis par les créanciers et vendus au plus offrant. Sauf que les enchérisseurs ne sont pas forcément toujours très nombreux et que des biens sont parfois vendus à des prix défiant toute concurrence. Le barreau des Hautes-Alpes vient donc de lancer un service sur son site internet pour recevoir automatiquement sur son adresse électronique les annonces de ces ventes à l’audience des criées.

L’objectif des avocats est double. En développant la communication autour de ces ventes aux enchères, ils espèrent ainsi être contactés par de nouveaux clients, puisque le ministère d’avocat est obligatoire pour enchérir à l’audience des criées. L’initiative veut aussi prendre en compte les personnes saisies : « Ce sont aussi des situations dramatiques », observe le bâtonnier Karine Ghigonetto. « Un bien peut partir à un prix très très bas (en fonction de la mise à prix fixée sur la base de la créance du propriétaire, NDLR) mais il n’a évidemment pas coûté ce prix-là à la personne saisie. » Un studio de SuperDévoluy est ainsi mis en vente le 22 janvier prochain à 5500€. « Il y a beaucoup de biens qui sont dans les stations de sports d’hiver », relève le bâtonnier.

Les audiences des criées ont lieu un jeudi sur deux, s’il y a des ventes prévues, à 14h au palais de justice de Gap. Les prochaines sont ainsi fixées au 18 décembre, au 22 janvier et au 5 février. Dès lors que vous avez remporté la vente, celle-ci est confirmée dans un délai de 10 jours. Vous avez ensuite deux mois pour payer le bien, sachant que l’enchère sera augmentée d’environ 20% au titre des frais et des droits de mutation. Il faut également compter 350 à 400€ HT pour bénéficier des services d’un avocat pour enchérir.

« Les personnes intéressées doivent venir à l’avance car nous avons beaucoup d’éléments à récupérer : attestation de solvabilité, état-civil, régime matrimonial… », préciser Me Priscillia Botrel, en charge de la communication au barreau des Hautes-Alpes. « Il faut savoir que l’avocat est responsable de son client », rappelle Me Ghigonetto. « Si le client ne paie pas, c’est l’avocat qui doit le faire et qui devient propriétaire… » D’où les précautions prises au préalable.

S’inscrire à l’alerte « Ventes aux enchères » sur le site du barreau des Hautes-Alpes


+ Sur le même sujet...