Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Agnès Beaudoin a photographié le transfert des patients dans les nouveaux locaux de chirurgie.Agnès Beaudoin a photographié le transfert des patients dans les nouveaux locaux de chirurgie.

Gap : l’ancien pavillon de chirurgie immortalisé par une photographe

12 Mar 2014 - 20:31

Une vingtaine de photos d’Agnès Beaudoin sont exposées dans le hall de l’hôpital de Gap. Son reportage effectué en octobre 2013 immortalise l’ancien pavillon de chirurgie avant sa déconstruction, les équipes médicales dans leurs anciens locaux, le transfert des patients le jour du déménagement… Et même les messages tantôt amusants, tantôt émouvants du personnel invité à taguer les murs du bâtiment avant qu’il ne soit détruit.

La déconstruction de l’ancien pavillon de chirurgie, qui datait de 1965, a débuté le 17 février et devrait se poursuivre jusqu’en avril. A travers cette exposition inaugurée ce mercredi, la direction du Chicas a souhaité « souligner les changements majeurs mis en œuvre depuis le début de l’opération de restructuration. Il semblait important de conserver, pour la mémoire collective de l’hôpital, des souvenirs, des photos de l’ancien pavillon et d’immortaliser l’entrée dans le nouveau bâtiment ».

Le directeur de l’hôpital, Richard Dalmasso, a constaté chez ses équipes « une certaine nostalgie » à l’idée de quitter ce bâtiment, même si elles étaient tout de même heureuses d’intégrer de nouveaux locaux. La photographe acquiesce :  » J’ai ressenti beaucoup d’émotion de la part du personnel et une humanité des murs prenante. Je me suis régalée, on m’a laissée libre de mes mouvements. J’ai pu m’imprégner de l’ambiance du bâtiment, être en contact avec les patients et les équipes ont été très coopératives. »

Le travail d’Agnès Beaudoin n’est pas terminé. Elle va accompagner la transformation de l’hôpital. Sa prochaine mission consistera à capturer l’ambiance du déménagement des services de l’Adret sur le site Muret. Le service de dialyse intégrera aussi de nouveaux locaux. La maison médicale de garde rejoindra à son tour le site de l’hôpital fin 2014.

A terme, début 2016, le site de l’ancien pavillon de chirurgie devrait laisser place à un nouveau bâtiment qui permettra l’extension du plateau technique (urgences, bloc opératoire, stérilisation).


+ Sur le même sujet...