Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ismael Bouhbouh, Tiffany Borel et Cécile Chevalier apprennent actuellement la pâtisserie à l'Idem 05.Ismael Bouhbouh, Tiffany Borel et Cécile Chevalier apprennent actuellement la pâtisserie à l'Idem 05.

Gap : ils se tournent vers l’apprentissage pour changer de vie

Ismael Bouhbouh, Tiffany Borel et Cécile Chevalier apprennent actuellement la pâtisserie à l'Idem 05.
Ismael Bouhbouh, Tiffany Borel et Cécile Chevalier apprennent actuellement la pâtisserie à l’Idem 05.

Ils ne sont certes pas représentatifs des 500 apprentis qu’accueille l’Institut des métiers des Hautes-Alpes (Idem 05), qui organise ses portes ouvertes ce samedi 22 mars, à Gap. Car Ismael Bouhbouh, Tiffany Borel ou Cécile Chevalier ont eu une autre vie, pourrait-on dire, et ont obtenu, pour deux d’entre eux, une licence avant de choisir la voie de l’apprentissage.

Ces trois jeunes ont des parcours très différents. Tiffany, 28 ans, a ainsi décroché une licence de communication avant d’obtenir son diplôme d’infirmière en 2011. Elle travaille actuellement à mi-temps comme infirmière tout en préparant un CAP de pâtisserie en sept mois, « pour le plaisir, car c’est une passion que j’ai depuis l’enfance, et pour un projet peut-être à moyen ou à long terme ».

Cécile Chevalier, une « pure Gapençaise » de 23 ans, a quant à elle abandonné ses projets de devenir assistante malgré son bac pro de secrétariat. Cette fille de cuisinier, à qui « l’école pesait un peu », a « commencé à cuisiner et à pâtisser pendant un an et demi ». Puis elle a franchi le pas en intégrant l’Idem et en devenant apprentie à la pâtisserie « Les Dauphins » à Gap. « Ma passion grandit de jour en jour », assure-t-elle. « J’espère aller au moins jusqu’au brevet technique de maîtrise (BTM) avec l’espoir d’ouvrir une pâtisserie à terme. Mais, avant, j’aimerais bien pouvoir suivre des stages avec de grands pâtissiers, quitte même à partir à l’étranger si ça en vaut la peine! »

« Il y a des expériences à vivre »

Quant au Veynois Ismael Bouhbouh, il affiche, à 35 ans, un parcours de touche-à-tout : bac pro de mécanique, BTS de technico-commercial et licence en ressources humaines en poche, il est aussi l’auteur du scénario d’une BD, « Sophia », publiée en 2004, et a tenu un salon de thé-concert à Marseille ! Il a désormais le projet de créer un « food truck », ces camions qui proposent de la nourriture à emporter, avec l’idée de se spécialiser dans les viennoiseries et de viser les suites de grands rassemblements festifs, en France ou à l’étranger… « J’enchaînerai en juin avec la formation au permis poids-lourd », annonce-t-il.

Ces changements d’orientation, parfois tardifs, ils ne les ressentent pas comme des échecs, bien au contraire. « Il y a des expériences à vivre », estime Ismael Bouhbouh. « Chaque étape nous amène à une autre, il faut les vivre ! » Tiffany Borel pointe cependant un problème d’orientation au lycée : « La communication, c’était la mode, ça m’a plu, mais je me suis rendu compte que j’avais été mal orientée. Il y a aussi le fait qu’on change en vieillissant, avec la maturité. » Une maturité qui peut aussi les distinguer des autres apprentis avec lesquels ils étudient, dont les plus jeunes n’ont qu’une quinzaine d’années. « Ca se passe bien, mais on a d’autres soucis qu’eux », avouent les « aînés » de l’Idem. « Des fois, on se met du côté des profs », sourit Ismael.

JOURNEE PORTES OUVERTES A L’IDEM CE SAMEDI 22 MARS

L’Idem 05 organise une journée portes ouvertes, ce samedi 22 mars, de 9h à 16 heures, dans ses locaux de la route de Graffinel. Les candidats à l’apprentissage et les familles pourront découvrir les formations proposées par l’Idem dans les domaines de l’aéronautique, de l’alimentation, de l’automobile, du bâtiment, de l’hôtellerie-restauration, de la coiffure, de la vente et du commerce.

L’Idem organisera par ailleurs un « job dating apprentissage », le 22 mai prochain, de 17h à 21h.


+ Sur le même sujet...