Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Cyril Deshayes a débuté son tour de France à pied, le 1er mars à Narbonne. Lors de son passage à Gap, il pose avec le lieutenant Laurent Godier, qui a récemment disputé le marathon de Paris au profit de l'Œuvre des pupilles.Cyril Deshayes a débuté son tour de France à pied, le 1er mars à Narbonne. Lors de son passage à Gap, il pose avec le lieutenant Laurent Godier, qui a récemment disputé le marathon de Paris au profit de l'Œuvre des pupilles.

Gap / Champsaur : le tour de France à pied d’un jeune pompier solidaire

Cyril Deshayes, jeune sapeur-pompier volontaire de Narbonne et ancien marin-pompier de Marseille, a entamé un tour de France à pied, le 1er mars dernier. Il a fait étape au centre de secours de Gap, ce lundi de Pâques, avant de faire étape à celui de Saint-Bonnet-en-Champsaur, ce mercredi, puis de poursuivre vers Saint-Firmin. Son but : promouvoir l’Œuvre des pupilles (ODP), l’organisation qui vient en aide aux orphelins des sapeurs-pompiers (1115 sont pris en charge actuellement), puisque ceux-ci ne sont pas reconnus « pupilles de la Nation ». Au passage, Cyril, qui ne manque pas de faconde, milite pour que « le métier de sapeurs-pompiers soit reconnu à risque ».

Cyril Deshayes a débuté son tour de France à pied, le 1er mars à Narbonne. Lors de son passage à Gap, il pose avec le lieutenant Laurent Godier, qui a récemment disputé le marathon de Paris au profit de l'Œuvre des pupilles.
Cyril Deshayes a débuté son tour de France à pied, le 1er mars à Narbonne. Lors de son passage à Gap, il pose avec le lieutenant Laurent Godier, qui a récemment disputé le marathon de Paris au profit de l’Œuvre des pupilles.

Cyril n’est pas très disert sur ce qui l’a poussé à engager cette marche, qu’il envisage de terminer fin novembre à Narbonne. Il se réserve pour un livre qu’il compte consacrer à son aventure. Lui-même n’est pas concerné par l’ODP, mais il dit avoir été ému par un orphelinat qu’il a connu alors qu’il servait à Djibouti avec les marins-pompiers. Il laisse aussi entendre avoir perdu l’un de ses camarades en intervention.

Lundi, lors de son passage à Gap, il a pu s’entretenir avec le père Troesch, qui a évoqué avec lui les valeurs de solidarité, même si, « moi, ma religion, c’est le rugby », plaisante Cyril Deshayes.

Il a aussi rencontré le lieutenant Laurent Godier, chef de centre du CTA/Codis (centre de traitement des appels), qui a participé, avec huit sapeurs-pompiers haut-alpins, au Marathon de Paris sous les couleurs de l’ODP, également pour promouvoir cette association.

Cyril Deshayes marche 25 à 30 kilomètres par jour, en fonction des difficultés mais aussi des rencontres qu’il peut faire, et dort chez l’habitant. Il réalise aussi quelques défis que lui lancent des internautes sur sa page Facebook !

Vous pouvez suivre son tour de France sur sa page Facebook : https://www.facebook.com/pages/France-Pompier-Orphelins-Main-dans-la-Main/581730371887128?fref=ts


+ Sur le même sujet...