Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Meurtre

St-Julien-en-Champsaur : reconstitution du double meurtre du Sautet ce jeudi

La reconstitution du double meurtre de Najoua Nemri et Amar Zidi, dont les corps avaient été retrouvés dans une voiture plongée dans le lac du Sautet, se déroulera ce jeudi dans la ferme du principal suspect, à Villard-Mouren, un hameau de Saint-Julien-en-Champsaur. Bernard Blanc, un sexagénaire impliqué dans des trafics de stupéfiants, a été mis en examen dans cette affaire en novembre 2012, alors qu’il était purgeait une peine de prison, mais nie avoir tué les deux victimes. Un autre homme, également domicilié dans le Champsaur, est suspecté de lui avoir prêté assistance ; il conteste aussi toute implication. Les deux mis en examen sont mis en cause par une femme qui a déclaré aux enquêteurs avoir vu les deux victimes dans cette ferme et avoir ensuite entendu trois coups de feu.

Les corps d’Amar Zidi, 33 ans, et de Najoua Nemri, 28 ans, deux amis d’enfance de Gap portés disparus depuis le 13 décembre 2011, avaient été retrouvés le 17 janvier 2012. Les cadavres, gelés, se trouvaient l’un dans le coffre d’une Clio, l’autre sur la banquette arrière. C’est un témoin qui avait aperçu la voiture, prise dans la glace, à la faveur d’une baisse des eaux du lac artificiel du Sautet. L’autopsie avait révélé que les deux victimes avaient succombé à des coups de feu. Amar Zidi était connu de la justice pour des infractions à la législation sur les stupéfiants.

La reconstitution, organisée par un juge d’instruction du pôle criminel de Grenoble, se déroulera en présence notamment des deux mis en examen et de leurs avocats, ce jeudi, à Ambel (Isère), où ont été retrouvés les corps en janvier 2012, puis à Saint-Julien-en-Champsaur, où aurait été commis le crime. L’accès à la ferme de Villard-Mouren sera interdit par les gendarmes.


+ Sur le même sujet...