Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
assises du tourisme (6)

Candidatures pour le Tour de France : « Il n’y a pas de dogme », assure Prudhomme

Christian Prudhomme a reçu un maillot aux couleurs des principaux cols des Hautes-Alpes des mains de Patrice Céa, directeur du comité départemental du tourisme (CDT).
Christian Prudhomme a reçu un maillot aux couleurs des principaux cols des Hautes-Alpes des mains de Patrice Céa, directeur du comité départemental du tourisme (CDT).

Christian Prudhomme, directeur du Tour de France, a assuré, ce jeudi matin à Gap, où il signait la convention pour les deux étapes haut-alpines de l’édition 2014, qu’il n’y avait « pas de dogme » concernant les villes candidates à accueillir l’une des plus célèbres épreuves sportives du monde. « Même s’il faut pouvoir installer l’arrivée, on a vu qu’on pouvait faire des choses dans des lieux compliqués quand on a organisé l’arrivée au sommet du Galibier ! » Jean-Yves Dusserre, président du Conseil général, a souligné que « nous sommes des candidats permanents »…

Sans se prononcer sur le souhait d’Orcières d’accueillir une arrivée d’étape, M. Prudhomme a rappelé qu’il recevait quelque 250 candidatures par an, soit de communes, soit de régions, soit de départements. « On a toujours envie de satisfaire les demandes, mais ça peut parfois prendre du temps… »

Max Bremond, maire de Risoul, peut en témoigner, lui qui œuvre depuis de nombreuses années pour obtenir une arrivée du Tour, ce qui sera chose faite ce 19 juillet. « C’est une longue course à étapes », a souri M. Bremond, soulignant, à la grande surprise du patron du Tour, que Risoul était la première station du département à accueillir une arrivée de l’épreuve « depuis 25 ans ». Christian Prudhomme a qualifié l’étape Grenoble-Risoul de « mythique », avec « l’Izoard, un col de légende. La Casse déserte est toujours un lieu extraordinaire quand les gens la découvrent. »

Jean-Michel Arnaud, maire de Tallard, accueillera pour sa part pour la deuxième fois un départ d’étape, le 20 juillet. « On voit le bénéfice de la convention avec ASO (Amaury Sport organisation) que nous avons initiée il y a quelques années avec Jean-Yves Dusserre, qui nous permet un passage du Tour de France trois années sur cinq », a souligné M. Arnaud. « Tallard est une solution intelligente dans le Gapençais quand Gap choisit de lever le pied une année. »


+ Sur le même sujet...