Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus

Vars : ils avaient frappé le propriétaire d’une Porsche qui les avait insultés

TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE GAP

Le 14 décembre dernier, à Vars, deux saisonniers de 22 et 30 ans sont en train de décharger du matériel et bloquent le passage sur un parking avec leur voiture semble-t-il d’un autre âge. De quoi agacer un Aixois au volant de sa puissante Porsche, qui leur demande vertement de libérer le passage. Les échanges d’insultes se prolongent quelques minutes avant qu’un attroupement ne se forme autour du conducteur fortuné. Sur lequel vont pleuvoir les coups, qui continuent alors qu’il est au sol.

Cela vaudra huit jours d’incapacité à la victime, dont l’avocat assure qu’elle n’a pas pu travailler pendant un mois et demi, perdant au passage quelque 13500€ de rémunération…

Tout en estimant que les insultes échangées sont « inadmissibles des deux cotés et dignes de la cour d’école », le procureur Sandra Reymond souligne que les deux agresseurs avaient largement le temps de réfléchir et de partir avant de se livrer à des violences en réunion sur un homme à terre. Elle requiert 70 heures de travail d’intérêt général à l’encontre des prévenus, dont le casier judiciaire est vierge.

« La prochaine fois que je me fais insulter, je partirai », promet l’un des deux prévenus. « La lâcheté, ce n’est pas de partir quand on vous insulte, c’est de frapper un homme au sol », assène la présidente, Josiane Magnan.

Ce jeudi après-midi, le tribunal correctionnel condamne les deux saisonniers à 70 heures de travail d’intérêt général. Ils devront de nouveau comparaître le 22 mai lors d’une audience sur intérêts civils pour l’indemnisation du préjudice de la partie civile.

Matheron produits pétroliers Gap

+ Sur le même sujet...