Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Grève du barreau des Hautes-Alpes

Gap : les avocats en grève vont faire un « sit-in » devant le palais de justice

A l’instar des autres barreaux de France, les avocats des Hautes-Alpes sont en grève, ce jeudi. Ils ont décidé d’une grève de l’ensemble des audiences, de l’assistance aux gardes à vue mais également de la fermeture des cabinets (aucun rendez-vous ou assistance à expertise ne sera assuré). Un sit-in aura lieu sur les marches du palais de justice, ce jeudi à 13h30. Les avocats protestent contre le projet du gouvernement de créer une taxe sur leur chiffre d’affaires pour financer l’aide judiciaire.

Par ailleurs, l’assemblée générale du barreau des Hautes-Alpes a décidé de suspendre, « de manière illimitée », les commissions d’office en matière pénale, mais également les désignations d’avocats à l’aide juridictionnelle dans toutes les matières.

Les avocats étaient déjà en grève le 5 juin dernier (notre photo). Toutes les audiences avaient dû être renvoyées. Le mouvement monte désormais d’un cran avec la suspension par le bâtonnier Karine Ghigonetto des commissions d’office et des désignations à l’aide juridictionnelle.

« L’aide judiciaire représente dans les Hautes-Alpes 80% des dossiers au pénal et 60% du contentieux familial », relève un communiqué du barreau. « Aujourd’hui, la coupe est pleine puisque l’Etat augmente sans cesse le champ d’intervention des avocats à l’aide judiciaire sans moyens pour la financer. L’Etat a donc imaginé de taxer le chiffre d’affaires des seuls cabinets d’avocats pour financer l’aide judiciaire, ce qui signifie que les avocats seront seuls soumis à un nouvel impôt destiné à pallier les carences de l’Etat. C’est comme si on demandait aux médecins de financer la CMU ou l’aide médicale gratuite. »


+ Sur le même sujet...