Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ségolène Royal

Loup : Ségolène Royal veut « mieux protéger les éleveurs »

28 Juin 2014 - 22:35

La ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, a annoncé ce samedi son intention de «mieux protéger les éleveurs» en facilitant les tirs de prélèvement du loup. Mme Royal, qui avait évoqué la question à l’Assemblée nationale cette semaine, a reçu, vendredi, les préfets concernés. La population de loups est désormais estimée à 300 en France.

«Les dommages aux troupeaux restent trop importants», estime la ministre dans un communiqué, relevant que plus de 6.000 animaux d’élevage ont été victimes du loup en 2013, chiffre au demeurant similaire à 2012. Pour Mme Royal, « la détresse des éleveurs et de leurs familles doit être prise plus fortement en considération.»

Le ministère de l’Ecologie entend «améliorer l’efficacité du plan loup adopté en 2013». Sur les douze derniers mois, un quota de prélèvement avait été fixé à 24 loups, mais seulement douze ont été tués : huit par prélèvements et quatre par braconnage ou empoisonnement.

Ainsi que cela était prévu, Mme Royal a signé un arrêté reconduisant ce plafond de 24 loups, mais avec la possibilité de le porter à 36 «si le seuil de 24 est atteint en cours d’année».

Elle devrait par ailleurs signer d’ici le 15 juillet un autre texte déléguant aux préfets «l’expérimentation de mesures plus souples» pour combattre le loup dans les départements où sont recensées le plus d’attaques. Cela pourrait être fait dans le cadre de «battues au grand gibier». Le ministère précise enfin que « la possibilité d’autoriser des tirs d’effarouchement dans les parcs nationaux sera étudiée sans délai ».


+ Sur le même sujet...