Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gap-Amiens

Coupe de France de hockey : Gap et Briançon éliminés, finale Rouen-Amiens

6 Jan 2015 - 21:43


Les deux équipes haut-alpines disputaient les demi-finales de la Coupe de France de hockey sur glace, ce mardi soir. A Gap, où l’Alp’Arena affichait complet, les Rapaces se sont inclinés face à Amiens sur le score de 2 à 4. Les Gapençais ont conservé l’avantage jusqu’à la 43e minute de jeu. Après avoir égalisé, les Gothiques d’Amiens ont réussi à prendre le dessus à moins de 6 minutes de la fin du match et ont aggravé le score à une seconde de la sirène finale, alors que Luciano Basile avait tenté le tout pour le tout en faisant sortir le gardien pour gagner un joueur de champ.

A Rouen, les Diables rouges de Briançon, qui avaient ouvert la marque à la 38e seconde de jeu, se sont inclinés face aux Dragons sur le score de 5 à 2.

Les Dragons de Rouen disputeront donc pour le sixième fois la finale de la Coupe de France, le dimanche 25 janvier à la patinoire de Marseille, face à Amiens. Ce sera une première dans l’histoire des Gothiques.

La finale 100% haut-alpine, à Marseille, n’aura pas lieu, hélas!

Si la tâche paraissait compliquée pour les Diables Rouges, qui devaient aller battre Rouen sur sa glace, cela semblait plus accessible pour les Rapaces. C’était sans compter sur le mauvais sort, qui s’acharne sur les Gapençais en ce moment. En effet, Carter est suspendu, l’infirmerie est pleine et ce ne sont pas moins de six joueurs qui manquent à l’appel au coup d’envoi de ce match, qui avait fait se déplacer la foule des grands soirs, à l’Alp’Aréna.

La rencontre commence sur les chapeaux de roues et l’on sent bien que les Gothiques ne veulent pas jouer les figurants (ils sont arrivés la veille et ont passé la nuit à l’hôtel, pour être dans les meilleures conditions). Ce sont eux qui se procurent les premières situations dangereuses et surtout, essayent d’imposer leur physique. Le palet va d’un camp à l’autre et les deux gardiens sont très sollicités. C’est Gap par l’intermédiaire de Richter, qui profite d’une supériorité numérique et une mise au jeu gagnée, pour inscrire le premier but à 14.02 (1/0). Les Amiénois poussent mais le score en reste là.

La deuxième période commence sur le même rytme endiablé et tout le monde se pose la même question : est-ce que les Rapaces vont tenir physiquement? Car Amiens se montre très dangereux à plusieurs reprises, mais sans marquer, et c’est à nouveau une pénalité contre les Gothiques, qui permet aux Rapaces de concrétiser une superbe action, orchestrée par Langlais, qui décale Valchar sur le côté gauche, lequel offre un caviar à Pard, oublié devant le but, lui permettant de tromper l’excellent gardien des Gothiques à 32.18 (2/0). Dans les gradins, on se prend à rêver et même à déjà imaginer le déplacement à Marseille, mais… le tiers n’est pas terminé, il reste 32 secondes et c’est le moment choisi par Stockton, sur un palet mal dégagé par les Bleus, pour réduire la marque à 39.28 (2/1).

Que la troisième période va être difficile, pour des Gapençais, qui ont beaucoup donné et que l’on sent au bord de la rupture et chez qui le doute s’est installé. Il n’y a qu’une équipe sur la glace et Amiens prend complètement le jeu à son compte, sans toutefois marquer. Les Rapaces subissent, mais c’est sur une grosse erreur défensive, due à la pression, qu’Amiens égalise à 43.07 (2/2) et augmente son emprise sur la rencontre. Comme très souvent quand une équipe est archi-dominée, les joueurs commettent des fautes. C’est malheureusement le cas par deux fois pour Gap, qui se retrouve à 3 contre 5, mais qui résiste bien jusqu’à ce but assassin à 54.14 (2/3), qui met les Gothiques aux commandes du match. Même si les Gapençais sont courageux jusqu’au bout, bénéficiant même d’une supériorité numérique à 3 mn de la fin, le coeur n’y est plus et ce sont les Amiénois, qui auront le dernier mot, en marquant le dernier but dans une cage vide à 1 seconde de la fin 59.59 (2/4).

Une belle aventure se termine en Coupe de France et tant pis pour cette élimination. L’année prochaine peut-être ?

En revanche, la Ligue Magnus continue et il faut absolument que les Rapaces pansent rapidement leurs blessures, physiques et morales, pour aborder le match de samedi contre Caen avec tous leurs atouts. Ils conservent toutes leurs chances dans ce championnat qui reste très ouvert et où ils ont un rôle à jouer.

Feuille de match Gap – Amiens (score final 2-4)

Buts pour Gap
14:02 – Karel RICHTER (ass. Nicolas RITZ)
32:18 – Nicholas PARD (ass. Radim VALCHAR ; Chad LANGLAIS)

Buts pour Amiens
39:28 – Shayne STOCKTON (ass. Marc BELANGER)
43:07 – David BASTIEN (ass. Fabien KAZARINE)
54:14 – Kevin BRUIJSTEN
59:59 – Marius SERER [Cage vide]

Feuille de match Rouen – Briançon (score final 5-2)

Buts pour Briançon
00:38 – Peter JENSEN (ass. Marc-André BERNIER; Damien RAUX)
55:13 – Marc-André BERNIER (ass. Peter JENSEN)

Buts pour Rouen
12:37 – Loup BENOIT (ass. Daultan LEVEILLE; Daniel KOUDYS)
26:11 – Patrick COULOMBE (ass. Julien DESROSIERS)
41:13 – Loïc LAMPERIER (ass. Fabien COLOTTI; Antonin MANAVIAN)
54:26 – Julien DESROSIERS (ass. Jonathan JANIL)
59:54 – Francis CHARLAND (ass. Maxime LACROIX) [Cage vide]

Voici le résumé du match Rouen-Briançon en vidéo, l’ambiance et les réactions d’Edo Terglav et du capitaine Marc-André Bernier, recueillies par Romaric Ponce (Diables rouges TV) :

(Photo d’archives Gap-Amiens : photo Thierry Massicot/Rapaces de Gap – Camara)


+ Sur le même sujet...