Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
SONY DSC

La Mission jeunes déménage pour mieux accompagner près de 3500 jeunes

10 Fév 2015 - 11:45
Les nouveaux locaux de la Mission jeunes, à Gap, viennent d'être inaugurés en présence notamment du préfet Pierre Besnard, du maire de Gap, Roger Didier, et du premier vice-président du Conseil général, Jean-Michel Arnaud.
Les nouveaux locaux de la Mission jeunes, à Gap, viennent d’être inaugurés en présence notamment du préfet Pierre Besnard, du maire de Gap, Roger Didier, et du premier vice-président du Conseil général, Jean-Michel Arnaud.

La Mission jeunes vient d’inaugurer ses nouveaux locaux à Gap, cours du Vieux-Moulin (la Blache), où se trouvait précédemment Pôle emploi. Ce nouveau site abrite désormais l’ensemble des services de la Mission jeunes (siège, antenne de Gap et relais Entreprises emploi).

Le président de la Mission jeunes, Francis Zampa, a profité de l’inauguration pour souligner que la structure a accueilli 3458 jeunes en 2014 (en progression de 3,4%), dont 1370 venaient pour la première fois. 1881 jeunes ont été accueillis sur le seul site de Gap (+ 3,3%). « Aujourd’hui, la moitié d’entre eux sont en accompagnement renforcé dans le cadre de programmes structurés », a souligné M. Zampa. « 48% de ces jeunes accueillis ont accédé à un emploi, une formation ou une immersion en entreprise. » Par ailleurs, 164 emplois d’avenir ont été signés en 2014, ce qui porte à 393 le nombre de contrats signés depuis la mise en place du dispositif.

« Je suis un président heureux de constater le rôle concret de la Mission jeunes et qu’elle fonctionne bien », a déclaré M. Zampa. « Mais je suis aussi un président inquiet de constater que la situation de l’emploi des jeunes dans notre département se dégrade malgré la mobilisation de tous. »

Le préfet Pierre Besnard a souligné les différents dispositifs mis en oeuvre par le gouvernement pour soutenir l’emploi. « Il y a une petite embellie », a estimé le représentant de l’Etat, qui a relevé « quelques signes qui doivent mettre un coup de fouet ». A savoir la baisse des prix des carburants et le CICE (crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), « qui va permettre une baisse de 6% des charges pour les salariés ». M. Besnard a salué le travail réalisé par la Mission jeunes, en insistant sur « l’intérêt d’avoir des jeunes bien dans leur tête et dans leur territoire ».


+ Sur le même sujet...