Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Valls à Marseille

Manuel Valls signera le contrat de plan Etat-Région fin avril à Marseille

10 Fév 2015 - 22:24


A l’occasion de son déplacement à Marseille, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé, ce mardi, qu’il y reviendrait, fin avril, et qu’il signerait alors le contrat de plan Etat-Région avec Michel Vauzelle, président (PS) de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les négociations pour le contrat de plan achoppent depuis plusieurs mois. Le mois dernier, M. Vauzelle a publiquement fustigé l’attitude des présidents des conseils généraux des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guerini (ex-PS), et des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti (UMP), qui n’ont pas siégé aux réunions de concertation organisées avec le préfet de région. « Les réunions de concertation organisées ces derniers jours avec les élus du Var, du Vaucluse et des Hautes-Alpes se sont toutes déroulées dans un état d’esprit constructif, notait M. Vauzelle. Chacun a fait preuve de responsabilité et de solidarité républicaine dans les choix des opérations prioritaires. C’est important en période de contraintes budgétaires. »

Ces ultimes négociations, menées pour chaque département de la région, sont destinées à rendre les derniers arbitrages pour les projets locaux qui pourront être intégrés dans le contrat de plan 2015-2020. Elles prennent en compte le mandat reçu par le préfet de Région du mandat du Premier ministre, avec l’objectif de parvenir à un accord politique d’ici fin février.

« L’enveloppe globale du CPER pour l’Etat s’élève à plus de 868 M€ et comprend la participation d’autres opérateurs, tels que l’ADEME et l’Agence de l’eau, afin d’organiser la convergence des financements au service des projets des territoires », indique la préfecture de région.

Plusieurs priorités ressortent du mandat reçu par le préfet de Région : la mobilité multimodale (372,3 M€) ; la transition écologique et énergétique (153,85 M€) ; l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation (95,85 M€ + 80 M€ pour les organismes de recherche) ; le volet territorial (62,478 M€ pour les projets d’intérêt régional et 76 M€ pour la rénovation urbaine, désormais intégrée au contrat de plan) ; l’emploi (17 M€) ; l’innovation, les filières d’avenir et l’usine du futur (10 M€) et le numérique (1,16 M€).

Un certain nombre d’incertitudes demeurent pour le détail des projets concernant les Hautes-Alpes. Si la poursuite de la rénovation de la ligne ferroviaire des Alpes entre Mont-Dauphin et Briançon semble actée, les projets pour l’étoile de Veynes (liaisons vers Valence et Grenoble) posent encore problème sur le niveau de financement par les régions Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes. A Gap, le projet de pôle multimodal devrait y trouver sa place. Lors de ses voeux, le préfet des Hautes-Alpes, Pierre Besnard, a aussi annoncé l’intégration de plusieurs projets routiers (rocade de Gap, carrefour de Chorges et rénovation de la RD 1075) et celle de travaux sur une partie des fortifications Vauban de Briançon.


+ Sur le même sujet...