Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Gap Bayard

Ski de fond : Gap pourrait proposer des tarifs plus abordables pour le seul domaine de Bayard

10 Avr 2015 - 23:37

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Comme à son habitude, en fin de conseil municipal, Jean-Claude Eyraud (Gauche) a posé ses fameuses questions diverses.

Le PLU voté en conseil courant 2016

La première concernait le calendrier d’élaboration du plan local d’urbanisme (PLU). L’adjointe à l’urbanisme Maryvonne Grenier lui a répondu : « Avant de réunir le comité de pilotage (le 6 mai), il fallait disposer d’éléments suffisants pour qu’il se prononce. » L’enquête publique interviendra après le mois de décembre et l’approbation du PLU en conseil municipal pourra se faire courant 2016.

Pas de travaux au gymnase centre en 2015

Jean-Claude Eyraud a ensuite attiré l’attention du maire sur l’état du gymnase centre qui, selon l’élu d’opposition, devrait faire l’objet de travaux plus importants que ceux réalisés. « On a fait le nécessaire pour la salle du dojo. Mais là, vous évoquez l’éclairage et le plafond de la grande salle. Je ne pense pas qu’on puisse considérer qu’il y a un risque absolu. Je ne compte pas inscrire ces travaux au budget 2015. On verra si on a les fonds en 2016 », rétorque Roger Didier.

Ski de fond : le maire propose de réfléchir à des tarifs plus abordables à Bayard

La dernière question posait le problème de l’augmentation de la grille tarifaire du ski de fond. « Pour la saison d’hiver 2015/2016, il est prévu une augmentation de 58% pour la redevance annuelle du massif Alpes du Sud et pour la redevance journée, actuellement de 6 à 8 € (suivant les sites), qui passerait de 13 à 15 €. L’augmentation envisagée est totalement inacceptable pour les pratiquants, aurait des conséquences sur l’activité économique de nos territoires et la fraude. Le vote des tarifs par les collectivités doit intervenir avant le 15 juin prochain. Que comptez-vous faire ? », interroge M. Eyraud.

« Pour des raisons parallèles à l’action municipale, on nous a toujours dit que Hautes-Alpes ski de fond faisait loi, alors qu’en réalité, on a les coudées franches sur les tarifs de Gap-Bayard », annonce le maire qui a « chaudement » remercié Jean-Claude Eyraud d’avoir posé cette question. « Nous devons nous orienter vers une prise de position différente. Ceux qui souhaitent accéder à l’ensemble des massifs devront posséder l’abonnement de Hautes-Alpes ski de fond. Ceux qui souhaitent rester sur Bayard devraient bénéficier de tarifs plus abordables. Il faut qu’on y réfléchisse », propose Roger Didier.

Cette réponse n’a pas semblé satisfaire totalement Jean-Claude Eyraud, conscient que les pratiquants de ski de fond aiment changer de domaine. « Vous pesez à l’assemblée départementale. C’est un débat qui relève de cette institution, voire du massif alpin. Augmenter brutalement la redevance annuelle de 58% ! Les piétons vont aussi payer, on marche sur la tête ! Si une majorité de conseils municipaux vote contre, on peut inverser la situation », estime M. Eyraud.


+ Sur le même sujet...