Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration Recytec.Photo d'illustration Recytec.

Zones vulnérables aux nitrates : les trois communes classées envisagent un recours avec la FDSEA

13 Avr 2015 - 15:20

Les communes de Gap, Rambaud et Saint-Laurent-du-Cros, qui sont les premières du département à être classées (en partie ou en totalité) en zones vulnérables aux nitrates, ainsi que l’a révélé L’e-media 05, envisagent un recours devant le tribunal administratif, avec la FDSEA (Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles).

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

« Nous contestons les bases sur lesquelles ces classements ont été faits et nous étudions toutes possibilités de recours administratifs », précise la FDSEA. « Une rencontre est prévue avec les trois maires des communes concernées ce jeudi 16 avril à la chambre d’agriculture afin d’envisager une stratégie de recours, qui passerait a priori par une procédure au tribunal administratif. »

En parallèle, « le zonage étant validé par arrêté, il est important de travailler à l’application sur le terrain de ces nouvelles règles », estime la FDSEA. « Les agriculteurs concernés ont un an pour mettre en place les obligations imposées par le classement en zone vulnérable. Nous veillerons à ce que ces contraintes soient les plus minimes et les moins coûteuses possibles, dans l’attente d’un retour au pragmatisme par une révision de ce zonage pour lequel nous ne cesserons jamais de nous battre. »

Le FDSEA demande la tenue d’assises départementales pour l’avenir de l’agriculture

Le syndicat agricole demande par ailleurs « la tenue d’assises départementales pour l’avenir de l’agriculture. Fixer les grandes orientations de demain par territoire pour les six prochaines années, et partager ces visions avec les élus départementaux nous semble capital pour que demain nos agriculteurs soient le moins vulnérables possibles face à ces contraintes en tout genre. »

(Photo d’illustration – Recytec)


+ Sur le même sujet...