Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Ecole de Savournon

Hautes-Alpes : la carte scolaire définitive pour la rentrée 2015

25 Avr 2015 - 11:08

Les chants et les sifflets des enfants et des parents d’élèves de Poligny et d’Orcières n’y auront rien fait, mardi. Et pour cause, le directeur académique des services de l’Education nationale, Philippe Maheu, avait signé la veille son arrêté de carte scolaire pour la rentrée 2015, confirmant la fermeture d’une classe dans ces deux écoles du Champsaur. Au total, sept classes sont fermées, dont cinq dans des écoles primaires (3e classe à Pelvoux -mais le poste est compensé par ailleurs-, 13e classe à La Bâtie-Neuve, 3e classe à Orcières, 3e classe à Poligny et 3e classe à Montgenèvre – Marius-Fabre) et deux dans des écoles maternelles (4e classe à Briançon – Sainte-Catherine et 4e poste à Veynes, en réalité compensé par une création pour la scolarisation des moins de trois ans). Seule l’école de Châteauneuf-de-Chabre échappe à la fermeture prévue.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

Côté ouvertures, une troisième classe est créée à l’école primaire de Savournon (notre photo). Par ailleurs, trois postes de remplaçants ZIL (zone d’intervention localisée) sont implantés à Serres, Guillestre et Poligny. Deux postes sont accordés pour la scolarisation des enfants de moins de trois ans : un à Gap-Bellevue et un à Veynes (compensant ainsi la fermeture du 4e poste de l’école maternelle).

En matière qualitative, mise en avant par l’inspecteur d’académie au travers du dispositif « Plus de maîtres que de classes », les efforts porteront sur Gap (une création à Paul-Emile Victor et une à Fontreyne, 0,5 poste à Bellevue), à Briançon (une création à Oronce-Fine et 0,75 poste à Fortville), à Aspres-sur-Buëch et sur le RPI (regroupement pédagogique intercommunal) de Pelvoux-Vallouise. Pour le REP (réseau d’éducation prioritaire) de Laragne-Montéglin, qui sera le seul du département, un poste de coordonnateur est créé. Le réseau de réussite scolaire de Serres est étendu à Veynes (les deux secteurs sortant du dispositif d’éducation prioritaire) et sera animé par un coordonnateur.

« Depuis le 1er septembre 2014, l’effectif du département a diminué de près de 200 élèves, relève M. Maheu. Dans le même temps, l’Etat a créé 4 emplois supplémentaires de professeur des écoles ; signe réel d’une prise en compte de la ruralité dans les choix budgétaires. La priorité est donnée à la qualité de l’enseignement. L’accueil des enfants de moins de 3 ans et l’installation d’un professeur supplémentaire dans certaines écoles marquent cette ambition pour notre département.»

Voir l’arrêté de la carte scolaire 2015

(Photo de l’école de Savournon : Google Street View)


+ Sur le même sujet...