Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Un noeud de raccordement d'abonnés (photo d'archives).Un noeud de raccordement d'abonnés (photo d'archives).

Hautes-Alpes : une trentaine de communes désormais ouvertes au haut débit

A l’instar de Rambaud et de Prunières, dont les nœuds de raccordement ont été inaugurés ce mercredi (mais où la montée en débit est effective depuis quelques semaines), une trentaine de communes des Hautes-Alpes (pour un total de 5285 lignes) bénéficient désormais d’une montée en débit en matière d’accès à Internet. Cela a été rendu possible par la mobilisation de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et des Départements des Hautes-Alpes et des Alpes-de-Haute-Provence, qui ont créé fin 2012 un syndicat mixte ouvert à cette unique fin, le SMO Paca THD (Très haut débit). Grâce aux crédits accordés par l’Etat et aux fonds structurels européens, qui complètent les participations de la Région et des Départements, l’objectif est de couvrir en fibre 70% de la population de chaque département d’ici 2020, alors que les opérateurs privés ne prévoyaient d’équiper que 17% des lignes. L’investissement public atteint 100 M€ (dont 30 M€ de l’Etat) pour la période 2014-2019.

[sam_ad id= »17″ codes= »true »]

« Il y a une forte attente dans les communes et il y a eu une volonté politique forte pour mettre en place ce syndicat mixte », souligne Christine Nivou, conseillère régionale et présidente du SMO Paca THD. La maîtrise d’oeuvre des travaux a été confiée à Orange pour cette première phase, mais les noeuds de raccordement (les 31 armoires dans lesquelles aboutit la fibre optique) sont ensuite ouverts à l’ensemble des fournisseurs d’accès. Ainsi, à Rambaud, les 87 abonnés ont le choix entre Orange et Free.

Le noeud de raccordement de Rambaud a été inauguré par Christine Nivou, en présence de Gérard Tenoux, vice-président du SMO, du maire de Rambaud, Patrick Pernin, et des représentants d'Orange et de Free.
Le noeud de raccordement de Rambaud a été inauguré par Christine Nivou, en présence de Gérard Tenoux, vice-président du SMO, du maire de Rambaud, Patrick Pernin, et des représentants d’Orange et de Free.

Actuellement, « les départements alpins sont très en avance par rapport à d’autres départements », relève Mme Nivou, qui précise que le SMO Paca THD a vocation à s’élargir aux autres départements provençaux. Le syndicat mixte devrait également reprendre à son compte (via une entreprise liée par contrat d’affermage) les subventions accordées aux particuliers pour s’équiper d’une parabole afin de mettre en oeuvre une « solution satellitaire, car nous savons bien que la fibre optique ne pourra pas être amenée partout ».

Les négociations sont en cours en vue d’une signature de ce contrat d’affermage en octobre. Le prestataire retenu devra exploiter, maintenir et commercialiser les infrastructures du SMO.

Parallèlement, le SMO étudie une soixantaine de nouveaux sites pour la deuxième phase de montée en débit. Cette sélection repose notamment sur les sites stratégiques définis, mais aussi sur la mutualisation des travaux qui peuvent être prévus par d’autres structures (syndicats d’électrification, RTE, ERDF…). « Notre objectif est de faire le maximum avec notre enveloppe de 100 M€ », avance Christine Nivou.

Une convention avec la CCI pour interroger les entreprises sur leurs besoins

La convention a été signée entre Christine Nivou, présidente du SMO, et Jérôme Jarniac, président de la CCI.
La convention a été signée entre Christine Nivou, présidente du SMO, et Jérôme Jarniac, président de la CCI.

Le SMO Paca THD a également signé une convention avec la CCI des Hautes-Alpes, ce mercredi matin. « Nous allons interroger l’ensemble des entreprises pour connaître leurs usages actuels et leurs besoins en termes de débit pour leur développement », annonce Mme Nivou. La volonté de la CCI est aussi de mieux impliquer les entreprises locales dans les chantiers du SMO : « Nous avons ce souci-là », assure sa présidente. « Nous avons des allotissements très poussés pour que les entreprises locales puissent répondre aux appels d’offres. »

Les sites équipés ou en voie de l’être

Voici la liste des sites des Hautes-Alpes déjà ouverts commercialement : Montmaur (village et Boutariq), Aspremont, Antonaves, Châteauvieux (plaine de Lachaup, Marins, Rougiers), Monêtier-Allemont, Pelleautier, Chabestan (opticalisation), Eygliers, Freissinières, Rambaud, Crots (village et Moulins), Trescléoux, Montgardin, Prunières, La Bâtie-Montsaléon, Le Saix, Gap (pour 240 lignes), Vars (Sainte-Catherine), Les Vigneaux, Villar-Saint-Pancrace (Ayes et Rencurel), Vitrolles, Chanousse, Saint-Julien-en-Champsaur, Saint-Laurent-du-Cros, Saint-Léger-les-Mélèzes et Le Bersac.

Une nouvelle série de travaux va avoir lieu sur dix sites : Saint-Disdier, Agnières-en-Dévoluy, SuperDévoluy, Saint-Etienne-en-Dévoluy, Saint-Clément-sur-Durance, Savournon, Chauffayer, Molines-en-Queyras, Abriès et Bréziers. Il est à noter que le Dévoluy va être quasiment entièrement desservi en raison du prochain raccordement de l’observatoire du pic de Bure (Iram).


+ Sur le même sujet...