Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Médecin

Qui sont les 719 médecins des Hautes-Alpes et quelle situation par spécialité ?

L’atlas de la démographie médicale, publié chaque année par l’ordre national des médecins, vient de paraître. Il révèle que 719 médecins étaient inscrits au tableau de l’ordre dans les Hautes-Alpes au 1er janvier. L’exercice libéral domine largement, puisqu’il concerne 69,20% des praticiens haut-alpins, devant les médecins hospitaliers (23,1%) et les salariés (15,4%). Selon l’atlas, la densité médicale reste globalement « forte » dans les Hautes-Alpes, en prenant en compte l’évolution entre 2007 et 2015.

L’étude détaille le nombre de médecins par spécialité et l’évolution depuis huit ans. Il en ressort notamment une stabilité des ophtalmologistes, une baisse du nombre de pédiatres, une situation contrastée pour les psychiatres (baisse à Gap, augmentation à Briançon) et pour les gynécologues (baisse à Gap, stabilité à Briançon). Les projections pour 2020 prévoient une stabilité des rhumatologues et des ORL, et une progression du nombre de dermatologues et de chirurgiens.

La densité des anesthésistes (28) est forte (effectif stable), de même que celle des dermatologues (56, en progression), des radiologues (16, en progression), des pneumologues (12, en baisse) et des gastroentérologues (10, en progression). Elle est moyenne pour les cardiologues (12, en progression) et pour les pédiatres (13, stable). Elle est faible pour les neurologues et les rhumatologues. Dans les disciplines chirurgicales, la densité est moyenne en chirgurgie générale, forte en orthopédie et traumatologie (10, en progression) et en urologie (7, en progression).