Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Tour de France Tallard

Loup : Jean-Marie Bernard soutient les éleveurs mais s’oppose à une perturbation du Tour

11 Juil 2015 - 9:30

Le président du Département, Jean-Marie Bernard, a adressé le 26 juin dernier un courrier de soutien à la présidente des Jeunes agriculteurs, ainsi qu’au président de la FDSEA des Hautes-Alpes, à la suite des récentes attaques du loup. « Un soutien qui demeure sans faille de ma part », indique M. Bernard dans un communiqué. Celui-ci met cependant en garde les éleveurs contre le projet d’une action de revendication qui pourrait perturber le passage du Tour de France dans le département. Il préconise l’organisation d’une transhumance revendicative lors de la journée de repos du Tour à Gap, le mardi 21 juillet.

« Notre Région est particulièrement marquée par l’augmentation des attaques, souligne Jean-Marie Bernard. Je suis très sensible à la cause et comprends parfaitement la détresse des éleveurs et les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien face au loup. J’entends parfaitement leur besoin de s’exprimer et de sensibiliser la population française au sujet. Pour autant, je comprends très bien aussi la position de la société organisatrice du Tour de France (ASO, NDLR), qui refuse de se faire prendre en otage systématiquement du fait de l’activité médiatique qu’elle génère. »

Le président du Département s’est donc posé en médiateur pour engager un dialogue entre les syndicats d’agriculteurs et ASO. « Il en ressort que les agriculteurs pourraient organiser une transhumance en direction de la préfecture de Gap le 21 juillet, jour de repos du Tour. Une solution qui me paraît très sage, pacifiste tout en étant visible, et qui convient à l’un et à l’autre. Ne perdons pas de vue, enfin, qu’une manifestation non-contrôlée serait certainement beaucoup plus préjudiciable au monde agricole que positive. »


+ Sur le même sujet...