Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Plan de Phazy

Risoul/Guillestre : des bains scandinaves au plan de Phazy d’ici trois ans

16 Oct 2015 - 16:36

Alors que les eaux de la fontaine pétrifiante de Réotier devraient prochainement entrer dans la composition d’un produit cosmétique de L’Occitane, celles du plan de Phazy, situées juste en face, à cheval sur Risoul et Guillestre, vont être exploitées dans le cadre de la construction d’un centre thermo-minéral, qui prendra la forme de bains scandinaves. Les bains scandinaves sont ces fameux bassins en bois placés en extérieur permettant de jouir d’une eau à 38/39°. Selon le rituel, le bain chaud peut très bien être alterné avec un bain froid.

La communauté de communes du Guillestrois, propriétaire des lieux, entend installer « des bassins et des parcours ; un projet qui s’intègre bien à l’environnement du fait de la présence de prés salés et de la rotonde », selon le président de l’intercommunalité et maire de Risoul, Max Brémond. Sont donc logiquement associés Natura 2000, la zone étant protégée, et les Bâtiments de France.

La communauté de communes a retenu trois architectes parmi 14 candidats, ce mercredi soir. Ils devront rendre leur copie d’ici mi-décembre et recevront à ce titre 10.000€ chacun. Le projet consiste à construire « un bâtiment d’activités aquatiques thermo-minérales utilisant par traitement des ressources d’eau profonde minéralisées du plan de Phazy », selon les termes du marché public. Le bâtiment fera 700 m² au maximum. Il intégrera des bassins intérieurs (70 m²) et extérieurs (200 m²). Représentant un investissement de l’ordre de 6 millions d’euros selon M. Brémond, le site devrait être opérationnel en 2018-2019. Un gestionnaire privé, qui reste à trouver, en aura probablement la charge.

Ce projet permettrait une valorisation pour l’eau chaude du plan de Phazy sortant à 26 ou 28° selon les sources. L’eau remonte de la faille de la Durance, à 1000 mètres de profondeur. Elle est très riche en oxyde de fer, silicium, calcium, magnésium, chlorures et sulfates et permettrait donc de traiter les maladies de peau, les problèmes articulaires et intestinaux et présenterait même des vertus diurétiques. Ces eaux salées expliquent donc la présence de prés salés, les seuls de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, riches d’une faune et d’une flore spécifiques.

La construction de la rotonde en 1824 atteste déjà d’une utilisation thermale de l’eau à cette époque. Elle sert aujourd’hui de buvette et de hall de vente de produits locaux. Comme la fontaine pétrifiante, le plan de Phazy a fait l’objet de divers projets qui n’ont pu aboutir jusqu’à présent.


+ Sur le même sujet...