Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Déboisement RTE

Travaux de déboisement : RTE assure respecter la réglementation

26 Oct 2015 - 23:14

A la suite de l’action des militants du collectif No-THT et d’Avenir Haute-Durance, qui ont interrompu un chantier de déboisement réalisé à Puy-Saint-Eusèbe dans le cadre du projet Haute-Durance, vendredi dernier, RTE (Réseau de transport d’électricité) assure, ce lundi, que ces travaux sont « effectués selon la réglementation prévue ».

Depuis le 15 octobre, des opérations de déboisement ont démarré dans certaines communes des Hautes-Alpes. Elles constituent une première étape à la construction de nouvelles lignes électriques à 63.000 et 225.000 volts. « Les travaux de déboisement (coupes d’arbres et élagage) garantissent la distance de sécurité réglementaire à respecter entre les futurs câbles électriques et les arbres qui longeront ces lignes », précise RTE. « Ces travaux ont été annoncés par RTE par affichage dans les mairies concernées et par voie de la presse, comme la procédure l’exige. »

Seuls les travaux de défrichement nécessitent un affichage sur site. « Contrairement au déboisement, le défrichement implique un changement d’usage du sol : les défrichements ne seront nécessaires que pour réaliser les fondations des pylônes (où les arbres ne pourront plus repousser), les plateformes autour des pieds de pylônes », souligne RTE. Les arrêtés préfectoraux autorisant le défrichement doivent être affichés sur site 15 jours avant le début des travaux. « Les affichages sont en cours et RTE attendra le délai réglementaire pour démarrer ces travaux », indique l’entreprise, qui considère qu’elle « respecte donc strictement la totalité de ses obligations réglementaires ».

Dans le cadre du chantier, l’élagage et les coupes d’arbres, limités aux arbres dont la hauteur est incompatible avec l’exploitation des lignes électriques, concerneront une surface de 70 hectares. Ce sont ces travaux qui ont débuté le 15 octobre. Les travaux de défrichement, qui démarreront prochainement, se limiteront à 7 hectares.

RTE souligne que « la forêt dans les Hautes-Alpes ne cesse de s’agrandir : sa surface forestière a été multipliée par deux en 100 ans et elle s’accroît chaque année de plus de 800 hectares. Par ailleurs, de nombreuses études environnementales ayant montré que les couloirs de ligne pouvaient constituer des lieux favorables à la biodiversité par l’ouverture qu’ils constituent, des habitats naturels seront aménagés dans ces couloirs au travers du projet « Life Biodiversité » : lisières étagées composées d’églantiers, d’arbousiers et de genêts cendrés, etc. »


+ Sur le même sujet...