Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Rassemblement migrants (7)

Gap : 40 manifestants demandent le logement de trois familles de migrants (vidéo)

Une quarantaine de manifestants ont répondu à l’appel du « Cercle du silence », collectif réunissant des associations, des syndicats et des partis politiques, en se rassemblant, ce mercredi matin à Gap, devant la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP), afin de demander un « logement durable » pour trois familles de migrants. Sous la pluie, les manifestants se sont allongés sur des cartons disposés au sol, tandis que les bureaux étaient fermés au public et protégés par quelques policiers. Une délégation a été reçue pendant une heure et demie par René Degioanni, directeur de la DDCSPP.

Les trois familles concernées, qui représentent six adultes et neuf enfants (dont un de 18 mois), ont toutes été déboutées de leur demande de droit d’asile. Deux d’entre elles bénéficient d’un titre de séjour de six mois pour des raisons médicales ou en qualité d’accompagnant de malade. Une troisième famille doit quitter le centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada) après avoir épuisé tous les recours. Ces familles bénéficient parfois de solutions d’hébergement d’urgence, en fonction des disponibilités. Les manifestants demandaient une « solution pérenne », dénonçant l’hébergement dans un foyer ou dans des hôtels, « plus coûteux qu’un appartement ». Ils soulignent aussi l’absence de « scolarité apaisée » pour des enfants hébergés dans de telles conditions.

« La délégation nous a exposé une problématique générale », commente M. Degioanni. « C’est une discussion à avoir à un autre niveau, car il faudrait modifier les règles. Il y a un problème juridique aigu dans ces situations, puisque ces familles n’ont pas de statut pour prétendre à un logement, ni pour pouvoir travailler. Ma solution, ce sera de leur trouver un toit dès la trêve hivernale, qui interviendra la semaine prochaine. A ce moment-là se pose le principe de l’inconditionnalité de l’accueil. Nous trouvons toujours une solution. Mais aucun bailleur, y compris social, n’accepte d’attribuer un logement à une famille sans revenu. »

Les manifestants ont promis de revenir avec les familles concernées devant la DDCSPP si une solution n’est pas trouvée.


Manifestation en faveur du logement de familles… par lemedia05


+ Sur le même sujet...