Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration.Photo d'illustration.

Gap : dix-huit mois ferme pour l’un des agresseurs d’un adolescent à la Pépinière

13 Nov 2015 - 15:14

[Mis à jour le 14 novembre]
Un jeune Gapençais de 15 ans a été violemment agressé le 31 octobre, en fin d’après-midi, au parc de la Pépinière, à Gap. Le médecin a fixé son incapacité à 60 jours. Il présentait une fracture grave du nez et une fracture de l’arcade notamment. Cette agression faisait suite à une première altercation entre la victime et un autre jeune de 15 ans, peu de temps avant, au même endroit. Les deux agresseurs présumés, deux jeunes adultes, ont été interpellés par les policiers. Jugés en comparution immédiate ce vendredi soir par le tribunal correctionnel de Gap, ils ont été condamnés pour l’un à dix-huit mois d’emprisonnement ferme et pour l’autre à six mois avec sursis.

Le principal prévenu, âgé de 25 ans et habitant à Gap, avait déjà été condamné en 2011 par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône à 5 ans d’emprisonnement, dont 2 avec sursis avec mise à l’épreuve, pour un vol à main armée. Le tribunal a suivi les réquisitions du procureur de la République, Raphaël Balland, sur la peine d’emprisonnement mais n’a pas prononcé la peine complémentaire d’interdiction de se rendre pendant trois ans au skate parc et au parc de la Pépinière. Le prévenu a été placé sous mandat de dépôt et écroué à la maison d’arrêt.

Le deuxième prévenu, qui était majeur depuis 15 jours lors de l’agression, domicilié également à Gap, a été condamné à 6 mois d’emprisonnement avec sursis. Le tribunal a requalifié les faits le concernant en complicité de violences aggravées, estimant qu’il avait conduit en voiture les auteurs en sachant qu’il s’agissait d’une expédition punitive. Le parquet avait requis une peine de 6 à 8 mois d’emprisonnement ferme, malgré l’absence de condamnation sur son casier judiciaire, estimant qu’il avait également porté des coups à la victime.

Devant le tribunal, et comme ils l’avaient fait durant leur garde à vue au commissariat de police, les deux suspects ont de nouveau nié avoir porté des coups à la victime. Ce sont les témoignages recueillis par les policiers de la brigade de sûreté urbaine qui ont permis de les confondre.

Quant au garçon de 15 ans, qui voulait se venger des coups qu’il venait de prendre à la Pépinière en faisant appel au plus âgé des prévenus, il sera poursuivi devant le juge des enfants de Gap pour violences en réunion et avec préméditation, indique le procureur. Lors de sa garde à vue, cet adolescent avait fini par reconnaître avoir donné plusieurs coups à la victime.


+ Sur le même sujet...