Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Photo d'illustration.Photo d'illustration.

Vars : une boulangère invente une agression… après avoir cambriolé une supérette

4 Déc 2015 - 21:39

Une boulangère de Vars est suspectée d’avoir dénoncé une fausse agression pour mieux se défendre du cambriolage qu’elle aurait commis dans la supérette voisine. Après avoir été confondue par les gendarmes, elle a été convoquée par le parquet devant le tribunal correctionnel de Gap le 14 janvier pour vol aggravé et dénonciation mensongère à une autorité judiciaire entraînant des recherches inutiles. Elle encourt 7 ans d’emprisonnement et 100.000€ d’amende.

Tout débute le 4 septembre dernier avec la plainte du gérant du Spar de la galerie marchande « Le Point show » à Vars-Les Claux. Plusieurs enveloppes contenant au total 20.000€ en liquide avaient été dérobées dans un coffre-fort situé dans son magasin. Deux jours plus tard, c’est au tour de la boulangère de la galerie d’appeler les gendarmes. Celle-ci leur indique avoir été victime d’une agression à l’ouverture de sa boulangerie, alors qu’elle surprenait un individu dans son magasin tentant de la cambrioler.

Mais les gendarmes de Guillestre vont relever de nombreuses incohérences et bizarreries dans les explications de la commerçante. Et vont mener de nombreuses investigations avec l’aide des enquêteurs de la brigade de recherches de Briançon.

Le 24 novembre dernier, la commerçante a été placée en garde à vue. Après plusieurs versions successives, elle a reconnu qu’elle était l’auteur du cambriolage de la supérette. Elle aurait ensuite inventé son agression pour dissiper les doutes qui auraient pu peser sur elle…


+ Sur le même sujet...