Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Tunnel du Chambon : voûte à démolir

Futur tunnel du Chambon : l’Isère confirme une ouverture provisoire dans un an

15 Déc 2015 - 19:00

Le Département de l’Isère vient de confirmer qu’il tiendra « le délai annoncé d’une mise en service provisoire pour décembre 2016 » du tunnel de dérivation du Chambon. Cette nouvelle galerie doit être creusée sur 500 mètres pour éviter la partie effondrée du tunnel actuel et contourner également le tunnel voisin du Petit Chambon. L’appel d’offres a été lancé le 27 novembre et les entreprises ont jusqu’au 8 janvier pour adresser leur proposition au conseil départemental de l’Isère. Les travaux doivent être lancés début mai 2016. Une enquête publique aura lieu du 17 décembre au 18 janvier à Mizoën et Mont-de-Lans (Isère).

Rappelons que le tunnel du Grand Chambon est fermé à la circulation depuis le 10 avril 2015, en raison des fissures constatées sur sa voûte puis de son effondrement partiel, causé par un glissement de terrain au-dessus de l’infrastructure. Pendant sept mois, la RD 1091 a été totalement coupée, et il a fallu recourir à des navettes lacustres et même héliportées pour permettre à la population de la Haute Romanche de rejoindre l’Oisans lorsqu’elle y avait un emploi. Une route de secours a été réalisée sur la rive opposée et ouverte à la circulation depuis le 24 novembre dernier. Elle accueille un trafic de 700 véhicules par jour en moyenne. Elle ne permettra cependant pas d’absorber le trafic de l’accès aux stations, cet hiver, sachant qu’une partie est à voie unique. De plus, elle ne peut pas être empruntée par des poids lourds et des autocars, et elle est exposée aux avalanches.

De premiers travaux de sécurisation vis-à-vis des risques naturels (chute de blocs) ont débuté au niveau de la tête amont du tunnel (côté Hautes-Alpes), précise le conseil départemental de l’Isère. Après avoir été expertisé et validé par les services de l’Etat en septembre dernier, le projet a reçu un avis favorable de la CNESOR (Commission nationale de sécurité des ouvrages routiers), qui conditionne l’autorisation préfectorale qui permettra la circulation au sein du tunnel.

L’ouverture définitive du nouvel tunnel prévue en novembre 2017

Dans son appel d’offres, le Département fixe un cadre précis aux entreprises candidates : le chantier sera découpé en trois phases de travaux, entrecoupées d’interruptions durant lesquelles la circulation sera assurée dans le tunnel. La circulation devrait donc être rétablie du 15 décembre 2016 au 6 mars 2017. Les travaux d’aménagement se poursuivront jusqu’au début de l’été. Pendant ce temps, la circulation se fera par la route de secours sur la rive gauche de la Romanche. La RD 1091 sera de nouveau ouverte à la circulation, par le tunnel, du 13 juillet au 21 août 2017, pendant la saison touristique estivale. Puis le tunnel sera de nouveau fermé pour permettre l’achèvement des travaux d’équipement. L’ouverture définitive est prévue après le 30 octobre 2017.

S’agissant de la route de secours, ouverte au trafic local depuis le 24 novembre dernier, elle enregistre un trafic de 700 véhicules/jour environ. « Selon le trafic observé à l’approche des vacances de fin d’année, une fermeture de la RS1091 est envisageable durant les week-ends de fort transit », annonce le Département de l’Isère. « Les usagers locaux seront informés des mesures mises en place. » Cette fermeture interviendrait en cas de trafic proche de 400 véhicules par heure. Les comptages des deux derniers week-ends laisse apparaître encore une certaine marge. Mais le premier véritable test aura lieu le week-end prochain avec le début des vacances de Noël.


+ Sur le même sujet...