Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
Chantal Eyméoud et Roger Didier dans l'hémicycle du conseil régional.Chantal Eyméoud échange avec Roger Didier, studieux à son siège.

Région : deux vice-présidents pour les Hautes-Alpes et une présidence de commission

[Mis à jour le 19 décembre]
Les Haut-Alpins ont raflé la mise, ce vendredi, lors de la séance d’installation du nouveau conseil régional. Ainsi qu’il l’avait annoncé à L’e-media 05, Christian Estrosi, nouveau président de la Région, a proposé les noms de deux élus haut-alpins, Chantal Eyméoud et Roger Didier, pour les quatorze vice-présidences. Dont la deuxième vice-présidence pour la maire d’Embrun. Le tout constituant un fait sans précédent dans l’histoire du conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur. Quant à Anne-Marie Forgeoux, maire du Monêtier-les-Bains, elle sera proposée pour la présidence de la commission Massif alpin que M. Estrosi a décidé de créer. Sur les 41 membres de la commission permanente, trois seront des élus représentant les Hautes-Alpes (Chantal Eyméoud et Roger Didier pour la majorité et Amaury Navarranne pour l’opposition FN).

« C’est la première fois que le département est représenté à cette hauteur », se félicite Chantal Eyméoud. « C’est une très belle reconnaissance. C’est une fierté pour moi, reconnaît-elle, mais je suis d’abord fière pour le département et pour ma ville qui m’a soutenue jusqu’au bout. J’ai vraiment ressenti beaucoup de bonheur aujourd’hui. » Christian Estrosi a précisé qu’il fixerait les attributions des différents vice-présidents d’ici le mois prochain. « Je souhaite me consacrer aux actions liées au tourisme, à l’économie de montagne et aux dossiers concernant notre massif », glisse cependant Mme Eyméoud. « Christian Estrosi a prononcé un très beau discours d’union, de rassemblement, un discours émouvant. Il nous a fixé une ligne avec la priorité à l’emploi. Si l’économie nous permet de créer de l’emploi, la population sera davantage apaisée. La situation actuelle de l’emploi contribue à la désespérance que nous avons pu constater dans les urnes. Et dans cette économie, la place du tourisme est reconnue de belle manière dans ce conseil régional. »

Le maire de Gap, Roger Didier, désormais 13e vice-président de la Région, fait aussi part de sa « belle satisfaction. Les Alpes ont été reconnues, ce qui me paraît essentiel. L’effet Estrosi montagnard a pesé là-dedans. » Même si, pour l’heure, M. Didier dit ignorer les attributions que M. Estrosi pourrait lui confier (le maire de Gap, qui doit quitter la présidence de l’office HLM des Hautes-Alpes, avait fait part de son intérêt pour le domaine du logement), « on ne peut être que satisfait en termes de représentation de notre département. Deux vice-présidences sur quatorze alors que nous ne pesons que 140.000 habitants sur les 5 millions que compte la Région, c’est un signe fort. »

Anne-Marie ForgeouxLa maire du Monêtier-les-Bains, Anne-Marie Forgeoux, est « extrêmement flattée » de se voir confier la présidence d’une nouvelle commission, dédiée au Massif alpin. « C’est un milieu que je connais pour y vivre et y travailler, et où je pense avoir les contacts nécessaires. Quand on voit les conditions météo actuelles, on se dit qu’on va avoir besoin de l’aide de la Région. Il faut que les stations se dotent de plus en plus pour produire de la neige de culture, mais aussi faire en sorte que les lits froids deviennent des lits chauds, de diversifier les offres, en pensant aussi à l’été… Les chantiers sont nombreux. Il y a matière à nous développer et à faire que les Alpes du Sud retrouvent une place qu’elles n’ont plus depuis quelques années dans le massif des Alpes. »

A Navarranne C Estrosi C EyméoudDu côté de l’opposition FN, Amaury Navarranne est « très content qu’il y ait deux vice-présidents pour les Hautes-Alpes. Je crois que c’est une bonne chose. Je vais cependant regarder la constitution des commissions et je me demande la raison d’être d’une commission Massif alpin distincte de celle du tourisme. J’ai l’impression qu’on veut en jeter plein la vue pour les Alpes, ce qui paraît très bien, mais où est la cohérence? Je dis aussi à Chantal Eyméoud qu’elle pourra compter sur l’élu FN des Hautes-Alpes pour soutenir les dossiers du département. »

Les 14 vice-présidents de la Région

  • Renaud Muselier, 1er vice-président,
  • Chantal Eyméoud, 2ème vice-présidente,
  • Julien Aubert, 3ème vice-président,
  • Françoise Bruneteaux, 4ème vice-présidente,
  • Bernard Deflesselles, 5ème vice-président,
  • Eliane Barreille, 6ème vice-présidente,
  • Yannick Chenevard, 7ème vice-président,
  • Sophie Joissains, 8ème vice-présidente,
  • Philippe Vitel, 9ème vice-président,
  • Maud Fontenoy, 10ème vice-présidente,
  • Philippe Tabarot, 11ème vice-président,
  • Caroline Pozmentier, 12ème vice-présidente,
  • Roger Didier, 13ème vice-président,
  • Sonia Zidate, 14ème vice-présidente

Les commissions et les présidents proposés par Christian Estrosi

  • Economie, emploi : Pierre Grand Duffay
  • Finances, administration générale, ressources humaines : Serge Amar
  • Industrie, innovation, nouvelles technologies et numérique : Bernard Kleynhoff
  • Transport, infrastructures, aménagement du territoire et ports : Maxime Tommasini
  • Agriculture, viticulture et ruralité : Bénédicte Martin
  • Environnement, mer, forêt : Loïc Dombeval
  • Tourisme : Jennifer Salles
  • Université, enseignement supérieur, recherche, santé et vieillissement : Georges Leonetti
  • Lycée, apprentissage, formation professionnelle, jeunesse : Marie-Florence Bluteau-Rambaud
  • Rayonnement culturel, patrimoine et traditions : Richard Galy
  • Sport et bien être : Richard Miron
  • Massif alpin : Anne-Marie Forgeoux
  • Euro Méditerranée : Agnès Rampal
  • Habitat, foncier, urbanisme : Arlette Fructus
  • Vie associative : Monique Robineau


+ Sur le même sujet...