Partager sur Facebook Twitter Partager sur Google Plus
voeux UPE 2016

2016, l’année des opportunités pour le président de l’UPE Boris Perdigon

19 Jan 2016 - 22:50

Boris PerdigonDepuis les fameux vœux 2014 du président de l’UPE (Union pour l’entreprise des Hautes-Alpes), Boris Perdigon, qui avaient provoqué le départ du préfet en cours de discours, aucun représentant de l’Etat n’a remis les pieds aux vœux du monde économique. Le fraîchement nommé Philippe Court n’était ni présent, ni représenté lundi soir au Quattro. Pourtant, Boris Perdigon a été très sobre, même s’il n’a pu s’empêcher une nouvelle taquinerie vis-à-vis de Maurice Brun, en évoquant l’artisan boucher haut-alpin qui préside la CCI de Région.

Quoi qu’il en soit, pour le président de l’UPE, tous les voyants sont au vert pour cette nouvelle année. « Jamais on n’a eu de destin aussi positif en termes politique et économique. » Boris Perdigon fait ici référence aux récentes élections régionales qui ont vu le retour de la droite à la tête de l’institution avec la nomination de deux vice-présidents haut-alpins, Chantal Eyméoud et Roger Didier, et l’élection de Maurice Brun à la tête de la CCI régionale. « Ces gens nous aideront à faire mieux. Il n’est d’opportunité plus grande de faire en sorte que ce département explose. »

Les pompiers et les entreprises des Hautes-Alpes ont d’ailleurs été cités en exemple au niveau national. Boris Perdigon a évoqué la rencontre, en décembre dernier, entre le président du Medef Pierre Gattaz et le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve au sujet de la promotion du volontariat chez les sapeurs-pompiers au sein des entreprises. Lors de la signature de cette convention-cadre, « le département des Hautes-Alpes a été l’un des trois à être mis en valeur, avec plusieurs représentants présents », se félicite le directeur du Sdis 05, le lieutenant-colonel Moreau. « N’oublions pas que pour les entreprises, c’est un atout de compter en leur sein un sapeur-pompier, à même d’intervenir en cas d’incident », ajoute le lieutenant-colonel Masson.

Boris Perdigon prononçait ce lundi soir ses derniers vœux en tant que président de l’UPE. Atteint par la limite de durée de mandat, il cèdera sa place au printemps prochain. « Ça fera six ans que je vous accompagne. Le syndicalisme est avant tout un bien collectif nécessaire à la défense de nos intérêts et à la pratique des solidarités. C’est un honneur d’avoir été à votre service. »


+ Sur le même sujet...